ASSE – OL (2-0) : insultes, saccage, Lemoine… Romeyer enfonce les Gones

Invité de RMC ce soir, le président de l’ASSE Roland Romeyer s’est livré à un véritable réquisitoire contre l’attitude des joueurs de l’OL pendant et après le derby.

Ce n’est pas encore cette année qu’on aura eu droit à un derby apaisé. La rencontre de dimanche soir entre l’ASSE et l’OL, remportée par les Verts (2-0), s’est achevée dans la confusion après les expulsions successives de Rachid Ghezzal et Corentin Tolisso, auteurs d’un mauvais geste sur Fabien Lemoine. Ce lundi soir, le président stéphanois Roland Romeyer a donné sa version des différentes polémiques de la soirée. Ses propos sont retranscrits par le site Poteaux-Carrés.

Les accusations de Genesio contre Lemoine

« J’ai été choqué par l’attitude des Lyonnais hier soir et triste pour Fabien Lemoine. C’est une victime. Il est entré à 2-0. J’ai beaucoup d’admiration pour ce que fait Genesio mais j’ai été choqué par ses déclarations. Fabien Lemoine, c’est quelqu’un d’exceptionnel ! Un joueur que beaucoup de présidents aimeraient avoir. Un professionnel, quelqu’un d’intègre. Je ne veux pas laisser accuser Fabien Lemoine. Il est sorti avant la fin du match car il a eu peur d’avoir la jambe cassée. Il ne faut pas oublier que Fabien Lemoine n’a plus qu’un rien suite à un choc lorsqu’il jouait à Rennes. Il a eu peur, nous avons peur. J’ai revu ce matin au ralenti l’action. S’il a le pied d’appui bien pris, il se fait casser la jambe comme Jérémy Clément contre Nice. »

Les insultes de Caïazzo contre les joueurs de l’OL

« Je n’étais pas à côté de Bernard Caïazzo quand il a eu des mots sur les Lyonnais. Ce sont des images volées, pas des déclarations. Avec Bernard, on vit les matches intensément, avec beaucoup de stress. C’est difficile. On a eu très peur quand Tolisso a fait ce tacle assassin. Ceux qui avaient assisté à la fracture de Jérémy Clément ont pensé à ça. Fabien Lemoine a quitté le terrain très, très affecté. Il n’est pas allé dans le vestiaire, il est allé dans le bureau du docteur. À chaud, Bernard a fait une réflexion. Bon, voilà, c’est tout, ça arrive ! On a eu peur, c’est tout ! »

Le vestiaire saccagé par les Lyonnais

« Je suis déçu de la réaction des Lyonnais mais je ne veux pas polémiquer. Je ne suis pas comme ça. Simplement, quand même, il y eu ce qu’ils ont fait sur le terrain et ensuite ce qu’ils ont fait dans le vestiaire. Quand on est mauvais joueurs… Ils ont cassé le vestiaire. Déjà, en novembre dernier, leurs U19 avaient cassé le vestiaire dans la nouvelle tribune de l’Étrat. Hier, ils cassent le vestiaire à Geoffroy-Guichard. Ce n’est pas ça, le sport ! J’ai eu Saint-Etienne Métropole ce matin qui envisageait de déposer plainte. Mais je pense que l’on va s’arranger à l’amiable. Je suis pour pacifier les choses. »

Pas certain que ce nouveau derby riche en polémiques y contribue…

Sylvain Opair