ASSE : Romeyer passe à l’attaque contre l’arbitrage et expose une solution pour le VAR

ASSE : Romeyer passe à l’attaque contre l’arbitrage et expose une solution pour le VAR

Le président du directoire de l’ASSE Roland Romeyer enrage après avoir encore vu les Verts lésés par des décisions arbitrales face au Stade Rennais dimanche (0-3).

Très discret depuis le début de la saison sur la scène médiatique, Roland Romeyer a sorti la langue de sa poche pour exprimer son agacement vis-à-vis du sentiment d’injustice qui semble toucher l’ASSE depuis quelque temps en Ligue 1.

Le club ligérien est en effet le plus touché des 20 écuries du championnat en ce qui concerne les erreurs arbitrales (il aurait perdu 4 points cette saison). Cela ne peut plus durer pour Romeyer, irrité de devoir combattre un mal devenu trop récurrent à son goût.

« Le VAR permet de corriger une erreur en temps réel. Sauf qu’aujourd’hui je ne suis pas convaincu. On subit des décisions incompréhensibles, inégales et qui engendrent de la frustration. L’outil, c’est bien. Son utilisation, c’est mal. Les arbitres nous disent : “On est dans une phase de construction et d’expérimentation.” Je ne peux pas l’accepter, peste-t-il dans L’Équipe. On n’est pas les cobayes du VAR. Nous, on joue un vrai Championnat, avec des enjeux financiers très importants car on a pris des risques l’été dernier pour avoir des ambitions, et les points comptent. Selon moi, le VAR nous a déjà fait perdre au moins huit points. C’est énorme ! On ne peut pas continuer comme ça. » 

Justement, le co-président de l’ASSE apporte une solution pour un meilleur arbitrage, lui qui a été arbitre amateur dans le passé. « Je préconise une plus grande harmonisation dans l’utilisation du VAR. J’ai été dans les affaires et les sports automobiles, aussi. Je sais ce que c’est, la formation, poursuit-il. Je n’en veux pas aux arbitres. Ils ne sont pas suffisamment formés au VAR. C’est comme avec une nouvelle voiture. Il faut apprendre à la piloter avant de se mettre au volant. Là, il y a deux copilotes dans un car qui communiquent avec le pilote sur le terrain, sans trop savoir comment ça marche. Je demande donc une utilisation claire et juste du VAR afin que tout le monde puisse comprendre les décisions. Parce que, pour le moment, personne n’y pige rien. »

JP