ASSE : un taulier du vestiaire tape du poing sur la table

true

Le défenseur de l’ASSE Mathieu Debuchy, en difficulté dimanche à Reims (1-3), estime que le concours de lâché de points a suffisamment duré chez les Verts.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Le Stade de Reims a rempli sa collection de cadors avec le scalp de l’ASSE. Après avoir fait tomber l’OM, le LOSC ou encore le Stade Rennais et le PSG cette saison, les Champenois se sont offert les Verts à domicile (3-1).

Il faut surtout retenir la manière avec laquelle les Rémois ont dominé les Stéphanois, apathiques pendant la première période et incapables de réagir à 1-2. « Pas d’intensité, pas capables de faire trois passes, toujours à contretemps, on n’y était pas, dans rien en première mi-temps, avoue Frank Honorat. La fatigue n’est pas une excuse. On va se remettre vite au boulot. On avait une belle occasion de se replacer en haut du classement. Ça fait plusieurs fois qu’on la loupe, j’espère que la prochaine sera la bonne. »

Debuchy veut très vite se remettre au travail

Mathieu Debuchy, revenu à son poste originel de latéral droit à Delaune, tire la sonnette d’alarme. « On n’était pas dedans. Physiquement, on n’y était pas, dans les duels, on n’y était pas, techniquement, non plus, a-t-il soufflé après la rencontre. On n’arrivait pas à ressortir les ballons, à poser le jeu. Ils exerçaient un gros pressing, donc on a été vraiment mis en difficulté. Physiquement, ils étaient mieux que nous, on l’a vu. Mais même techniquement, on n’a pas été bons. On ne peut pas se satisfaire de ça. Cette équipe est un mélange qu’il faut affiner et peaufiner. Il faut se remettre au boulot car de gros matches arrivent. »

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013