OM – ASSE (1-0) : les notes des Verts au Vélodrome

OM - ASSE (1-0) : les notes des Verts au Vélodrome

En donnant la victoire à l’OM face à l’ASSE, Dario Benedetto a été l’homme du match hier soir. Côté stéphanois, les satisfactions ont été rares, dans un ensemble bien terne. Voici nos notes.

RUFFIER (5)

Impuissant sur le but de Benedetto, le portier des Verts a vécu une soirée plus tranquille qu’à Lille (0-3). Un arrêt peu académique, aux pieds, devant Amavi (86e).

DEBUCHY (5,5)

Axial droite dans la défense à trois mise en place par Printant, l’ancien Gunner a bien contenu Payet, dans sa zone. Un sauvetage devant Benedetto (58e). Il s’est bien ressaisi après sa sortie difficile à Lille quatre jours plus tôt.

PERRIN (6)

En difficulté à Lille lui aussi, le capitaine des Verts a bien dirigé sa défense. Menaçant de la tête (8e), il a sorti plusieurs ballons chauds. Cette défense à trois lui va bien.

MOUKOUDI (5,5)

Pas sûr que l’ancien havrais soit aussi à l’aise à trois qu’à quatre… Mais il a imposé son physique, malgré quelques hésitations.

PALENCIA (5,5), puis CABAYE

Pour sa première apparition sous le maillot vert, Palencia s’est montré entreprenant. Il a apporté des centres et aurait dû provoquer l’expulsion d’Amavi… Remplacé par CABAYE.

M’VILA (5)

Devant la défense, le n°6 a encore joué très bas. Il a été un peu plus consistant que lors de ses dernières sorties, sans rayonner pour autant.

AHOLOU (non noté), puis YOUSSOUF (5,5)

Touché aux adducteurs, Ahoulou a dû céder sa place juste avant le but de Benedetto. Remplacé par YOUSSOUF, qui a montré son volume et sa patte gauche. L’une des satisfactions de la soirée.

TRAUCO (4)

Forfait à Lille, le Péruvien a vécu une soirée délicate sur son flanc gauche. Déposé par Sarr sur le but marseillais, il a eu énormément de déchet technique. Meilleur en deuxième mi-temps, à l’image de l’équipe.

BOUDEBOUZ (3)

Musélé par Strootman, l’Algérien n’a pas pesé. Il a joué arrêté et n’a pas été très inspiré sur ses coups de pied arrêtés, confirmant son début de saison poussif.

BERIC (3), puis BOUANGA

Pour sa première titularisation de la saison, Beric s’est souvent retrouvé sur les côtés, à contre emploi. Il n’a touché qu’un ballon dans la surface marseillaise, qu’il a remisé pour M’Vila (56e), avant de laisser sa place à BOUANGA, plus percutant, qui a sollicité Mandanda (81e).

KHAZRI (3)

Souvent à terre, le Tunisien a tout raté, y compris ses corners. Un match à oublier, un de plus pour lui…

ASSE

Le 3-4-3 mis en place par Printant a permis aux Verts d’avoir la possession, mais il a fallu attendre la 62e minute pour qu’ils cadrent leur première frappe, par Boudebouz. Une réaction trop timide après l’ouverture du score de Benedetto. Et une défaite assez logique, vu leur manque d’impact offensif.

 

Laurent HESS