Stade Brestois – Stade Rennais : des échanges houleux dans le vestiaire des arbitres ? 

Le Stade Rennais semble avoir été victime d’une supercherie arbitrale samedi face au Stade Brestois (0-0). Ce cas particulier fait encore parler en Bretagne.

Le Stade Rennais n’arrive pas à avaler la pilule. Samedi soir, alors qu’ils pensaient avoir ouvert le score à Brest (0-0), leurs joueurs du Stade Brestois ont poussé Clément Turpin à consulter le VAR, l’arbitre annulant finalement le but au bout de six minutes (de la 64e à la 70e minute). Les Finistériens ont réclamé une faute de Jordan Siebatcheu sur Jean-Charles Castelletto qui, en tombant, a entraîné Gautier Larsonneur dans sa chute et permis à Raphinha de marquer.

Dans la foulée, les Brestois ont refusé de reprendre le jeu, ce qui a mis de facto la pression sur le corps arbitral. C’est précisément ce qui ne passe pas au SRFC. « Ils vont voir le VAR quand ils veulent. Il y a beaucoup de choses incohérentes et ils ne donnent pas d’explication. On est pris en otages », peste Clément Grenier dans L’Équipe.

Samedi, à l’issue de la rencontre, le quotidien sportif précise que le coordinateur sportif brestois Grégory Lorenzi, les dirigeants du Stade Rennais, les arbitres ainsi que les délégués se sont vigoureusement expliqués durant une bonne demi-heure, dans le vestiaire des arbitres. À cette occasion, les murs ont tremblé…

Bastien Aubert