OL : Genesio explique ses trois décisions fortes contre Besiktas

Nkoulou titulaire, Lacazette sorti en prolongation, Rybus lancé pour les tirs au but… L’entraîneur de l’OL Bruno Genesio revient sur son coaching face au Besiktas.

Critiqué par une partie des supporters de l’OL, Bruno Genesio a sans doute gagné hier soir le respect de nombreux détracteurs. Son équipe s’est en effet qualifiée pour les demi-finales de la Ligue Europa en battant le Besiktas au terme d’une séance de tirs au but irrespirable (1-2, 7 tab 6). Après la rencontre, le technicien était soulagé que ses joueurs n’aient pas baissé les bras malgré leurs occasions manquées au fil de la partie.

« C’était un vrai match de Coupe d’Europe, avec beaucoup de suspense et un comportement de fair-play de la part des deux équipes. C’est comme ça qu’on aime le foot. (…) Je pense qu’on a eu la maîtrise du jeu une grande partie du match, à part le début de la deuxième période. Mais quand on manque de réussite ou que le gardien adverse réalise des parades incroyables, ça devient compliqué. Et on arrive à cette séance de tirs aux buts. Je sais à ce moment-là qu’on s’est fait éliminer dix-huit fois sur vingt-quatre dans ce genre d’exercice. Mais on a su vaincre le sort. »

« Nkoulou ? Un choix purement sportif »

Genesio a également expliqué les raisons qui l’avaient poussé à titulariser Nicolas Nkoulou, remplaçant depuis la fin de l’année 2016, aux dépens de Mapou Yanga-Mbiwa en défense centrale : « C’était un choix purement sportif. Je l’ai trouvé bon. J’ai d’ailleurs trouvé la charnière centrale très rassurante. » Autre décision inattendue, la sortie du buteur Alexandre Lacazette à la 91e minute : « Il a ressenti des douleurs aux deux ischios-jambiers. On est dans l’attente du diagnostic du médecin. On ne connaît pas encore la nature de sa blessure. »

Enfin, Genesio a justifié l’entrée en jeu de Maciej Rybus à la toute fin de la prolongation par la capacité de l’arrière gauche à transformer ses penalties : « Je savais qu’il les tirait bien. » Pari réussi puisque l’international polonais a converti sa tentative.

Sylvain Opair