OM : Garcia peut compter sur deux nouveaux atouts pour accrocher la C1

L’entraîneur de l’OM Rudi Garcia ne comptait pas le mettre en valeur de la sorte mais Kostas Mitroglou est meilleur en sortie de banc qu’en tant que titulaire.

L’OM s’est encore arraché pour ramener une victoire précieuse de Troyes dimanche après-midi (2-3). Menés deux fois au score, les joueurs de Rudi Garcia ont su puiser dans leurs réserves pour refaire leur retard et s’imposer grâce à une volée clinique de Florian Thauvin. Juste avant lui, c’est Kostas Mitroglou qui avait égalisé, profitant d’un excellent travail de Dimitri Payet devant la surface.

Mitroglou, meilleur « super-sub » de L1

L’attaquant grec a ici marqué son 6e but de la saison en championnat. « C’est bien pour lui, a sobrement commenté son entraîneur. Son association avec Valère Germain a été satisfaisante. Il nous fallait un vrai joueur “de surface”, comme Kostas, et davantage de présence offensive sur le terrain. »

Garcia n’est pas sans savoir que Miroglou s’est refait une petite santé en 2018, puisqu’il a atteint la barre des 10 buts en 25 matches toutes compétitions confondues. Il lui reste à marquer en Ligue Europa, ce qu’il n’a pas encore réussi mais il peut d’ores et déjà se targuer d’être le joueur qui a inscrit le plus de buts après être sorti du banc des remplaçants cette saison en Ligue 1 avec 4 réalisations.

Payet, meilleur passeur européen en 2018

Autre pointure qui se révèle en cette seconde partie de saison à l’OM : Dimitri Payet. Le Réunionnais tient la forme et cela peut aider, quand l’ensemble manque de fluidité : avant de servir Mitroglou, il a servi Clinton Njie d’un coup franc bien négocié, ce qui porte aujourd’hui son total de passes décisives à 8 en 2018 (6 buts et 11 passes décisives toutes compétitions confondues). Aucun autre joueur n’en a réalisé autant dans les cinq plus grands championnats européens.

JP