ASSE – Mercato : le LOSC, le FC Nantes et l’OM rivaux des Verts pour Akolo ?

St.Gallens Gianluca Gaudino gegen Chadrac Akolo

Courtisé par l’ASSE au mercato, Chadrac Akolo (FC Sion) le serait également par plusieurs autres clubs de Ligue 1. Nous avons essayé de deviner lesquels.

« Au moins cinq clubs en France, un pays qui l’attire, se sont manifestés. » Cette petite phrase, glissée vendredi par l’agent de Chadrac Akolo, a retenu notre attention. Si l’intérêt de l’AS Saint-Étienne pour l’ailier de 21 ans est connu depuis quelques jours, quelles peuvent-être les autres formations concernées ?

Personne n’a plus besoin d’un ailier actuellement que le FC Nantes. Jules Iloki est le seul vrai joueur de couloir en attaque et passe le plus clair de son temps à l’infirmerie. Or, on sait que le président Waldemar Kita est capable de casser sa tirelire lorsque le jeu en vaut la chandelle. Seul problème, la situation sportive des Canaris.

Akolo à Nantes, ça semble compliqué

Difficile en effet d’imaginer Akolo quitter le FC Sion, troisième du championnat suisse, pour venir jouer le maintien en Ligue 1. Si intérêt du FC Nantes il y a, celui-ci devrait bien vite se reporter sur des cibles désireuses de se relancer dans l’Hexagone telles que Max-Alain Gradel, Anthony Mounier ou encore Floyd Ayité.

Le LOSC pourrait lui aussi tenter sa chance dans le dossier Akolo. Là encore, le conditionnel est de mise : aucune information allant en ce sens n’a encore surgi. Mais les dernières rumeurs témoignent de la volonté du club nordiste d’attirer un ailier. Et puisque ses nouveaux dirigeants devraient lui apporter quelques liquidités…

Le LOSC scrute le marché des ailiers

Si les Girondins de Bordeaux peuvent être exclus de la liste des clubs intéressés par l’ailier congolais, un avant-centre étant privilégié, l’OL n’y fait pas totalement tache. La priorité rhodanienne consiste certes à dénicher une doublure à Alexandre Lacazette. Mais Nicolas Pépé et Paul-Georges Ntep, suivis, jouent bien sur l’aile…

Il n’est pas absurde non plus d’imaginer que le Stade Rennais cherche à anticiper le départ du même Ntep. Ou que l’OGC Nice, candidat au titre, tente de s’attacher les services d’un authentique ailier afin de doter d’une arme supplémentaire une équipe dont le jeu dans les couloirs repose presque exclusivement sur les latéraux.

Et pourquoi pas l’OM ?

Quid de l’OM ? Un ailier gauche ne semblait pas, à l’origine, figurer parmi les priorités de l’entraîneur phocéen Rudi Garcia durant ce mois de janvier. Mais puisque le nom de Max-Alain Gradel circule sur la Canebière, on se dit que l’arrivée d’Akolo, plus jeune et au potentiel plus élevé, répondrait à une certaine logique.

On l’aura compris, Chadrac Akolo risque de faire parler de lui aux quatre coins de France au cours du mercato d’hiver, qui s’ouvrira lundi. Ce sont autant de concurrents supplémentaires pour l’ASSE, première à se manifester mais désormais rejointe par au moins quatre adversaires. La lutte à distance peut commencer.

Sylvain Opair


2-3 Chadrac Akolo Goal – Young Boys 2 – 3 FC… par gs-bn