PSG – AS Monaco (7-1) : 90 minutes de rêve passées au crible

Hier soir, les Parisiens ont remporté leur 7ème titre de Champion de France en écrasant leur dauphin monégasque, 7-1. Pourtant, malgré cette soirée quasi-parfaite, des éléments particuliers sont à noter.

Le réalisme offensif

Le PSG a tiré au but 12 fois au cours des 90 minutes. Résultat ? 7 tentatives cadrées et 6 buts marqués. Les assauts des joueurs de la capitale ont presque tous été ponctué d’un but, à l’image de Giovanni Lo Celso, qui, sur ses deux tirs cadrés du match, a marqué deux fois, pour son premier doublé en Ligue 1.

Une grande précision dans les transmissions

Parmi tous les titulaires côté parisien, chaque joueur affiche de bonnes statistiques sur les transmissions de balles : il y a eu 90% de passes réussies au total. Les performances individuelles se situent quant à elles entre 83% (Adrien Rabiot) et 100% (Angel Di Maria).

Trop de pertes de balles

Même si cela ne s’est pas reflété sur  le score final, les joueurs d’Unai Emery se sont souvent vus perdre le ballon dans leur pied. 2 joueurs, seulement, ont ainsi un ratio positif sur le nombre ballons gagnés/ballons perdus : il s’agit des deux défenseurs centraux brésiliens Thiago Silva et Marquinhos. Avec un 10/3 et un 8/5, ce sont les seuls qui affichent des chiffres corrects sur l’ensemble du match dans ce domaine contrairement à Javier Pastore qui, avec ses 6 petits ballons gagnés contre 17 perdus, réalise le pire score parisien.

Valentin Colombani