PSG – Mercato : Neymar, Rabiot, le président du Barça évoque les dossiers chauds

PSG - Mercato : Adrien Rabiot à la Juventus, ce serait signé !

Dans un entretien accordé au Figaro, le président du Barça Josep Maria Bartomeu s’est confié sur les dossiers Neymar et Adrien Rabiot.

En marge du déplacement du FC Barcelone à Lyon demain soir, Josep Maria Bartomeu a accordé un entretien au Figaro. Il y est notamment question de l’éventuel retour de Neymar en Catalogne et de l’arrivée d’Adrien Rabiot. Concernant Neymar, il n’y aurait aucun contact selon le président blaugrana.

«Jamais ni le père de Neymar, ni le joueur, ni personne de son entourage ne nous a appelés pour nous dire qu’il voulait revenir», soutient-il.

Le Barça aurait donc tourné la page. «On a misé sur deux joueurs en attaque, Ousmane Dembélé et Philippe Coutinho, que nous avons achetés avec la vente de Neymar. Notre feuille de route est tracée, précise Bartomeu. Neymar a acheté sa liberté pour 222 millions d’euros, mais le Barça ne voulait pas de cet argent, nous ne voulions pas le vendre, a-t-il ajouté. Il se trouve qu’en Espagne nous avons l’obligation d’avoir une clause libératoire. Si quelqu’un veut acheter Busquets, Piqué ou Messi, ils ne sont pas à vendre. Je crois qu’il y aura très peu de transferts entre grands clubs. Notre plan est donc de chercher de jeunes talents auprès de clubs dont l’activité consiste, en plus de jouer au football, à former et à vendre des joueurs».

Le club catalan vient ainsi d’acheter Frenkie De Jong à l’Ajax pour 75 millions d’euros. Mais quid d’Adrien Rabiot ? D’après Bartomeu, il n’y aurait pas de contacts non plus. «Mais s’il y en avait, je ne pourrais pas vous le dire », a glissé le président barcelonais. «La planification du club pour les prochaines saisons n’est pas encore lancée, nous nous y mettrons en mars, a expliqué Bartomeu. En outre, le Barça met toujours la priorité sur les joueurs de notre équipe B. Si nous ne les trouvons pas, nous allons les chercher à l’extérieur. La seule chose de sûre à propos de Rabiot, c’est que le 30 juin, il sera libre ».

Laurent HESS