EA Guingamp : bilan, top, flop, Mercato… Le pari Kombouaré déjà réussi

Kombouare Antoine - Entraineur (Guingamp)

Après plus de six ans avec Jocelyn Gourvennec, l’En Avant de Guingamp a changé d’ère avec l’arrivée d’Antoine Kombouaré. Pour l’instant, la mayonnaise prend et les résultats sont probants.

Le bilan : 5e de Ligue 1, 30 points

Avec Nice, c’est l’autre équipe surprise de la première partie de saison, capable de battre deux fois l’OL à Lyon en championnat et en Coupe de la Ligue mais également de faire tomber le PSG au Roudourou. Dans une nouvelle dynamique sur le banc avec Antoine Kombouaré comme sur le terrain où l’ossature de l’équipe a été grandement renouvelée (cinq changements majeurs dans le onze-type de Gourvennec), le village d’Astérix de Ligue 1 continue de jouer les poils à gratter de la Ligue 1. Même son président Bertrand Desplat s’y est mis, lui qui a fait trembler les puissants en meneur de front de la révolte des « sans-grades » à la LFP.

Le Top : Antoine Kombouaré

Parfois nerveux quand il manageait le RC Lens et devait composer avec l’actionnariat fantôme d’Hafiz Mammadov, le Kanak s’est sérieusement détendu dans la quiétude bretonne. Ses débuts sont une franche réussite. Son équipe joue bien, est en course pour l’Europe et ses choix opérés au Mercato d’été (Johnsson, Ikoko, Marçal, Deaux, etc.) se sont tous révélés extrêmement pertinents. Pour l’instant, on frôle le « sans faute ».

Le Flop : Nicolas Benezet

Victime d’une pubalgie en fin de saison dernière, l’ancien joueur de l’ETG tarde à revenir à son meilleur niveau, lui qui n’a toujours pas pu disputer une seule minute cette saison. Obligé de partir suivre une rééducation dans le Sud en octobre, l’ailier guingampais risque de manquer le train. Il faut dire que Marcus Coco a pris du volume et de l’importance dans l’équipe quand, à côté de ça, la concurrence à son poste (Salibur, De Pauw) est importante…

Le Mercato à venir :

Les Bretons n’ont pas de gros besoins. Ils cherchent tout au plus une doublure au poste de latéral gauche, un défenseur central de complément ainsi qu’un milieu axial au profil technique. On ne serait pas surpris qu’il ne se passe rien cet hiver en Armorique.

La (les) première(s) piste(s) :

Abdoul Ba (RC Lens, 22 ans).

L’avis de Denis Balbir : « Guingamp, c’est la joie de vivre, le plaisir… C’est extraordinaire »

« Plus que la belle histoire de ce championnat 2016-2017, c’est la belle histoire du football français qui se prolonge. Longtemps ce club a été l’empêcheur de tourner en rond pour des puissants dans son petit et fantastique stade du Roudourou. Ce début de saison, c’est aussi la réussite d’un président qui a su impliquer les anciens comme Stéphane Carnot et Claude Michel dans son organigramme. D’un dirigeant qui a su bien recruter en relançant des joueurs comme l’excellent Salibur ou en formant une grande promesse comme Coco. D’un décisionnaire qui a su franchir le pas en laissant partir des éléments majeurs comme son gardien Lössl et son entraîneur Gourvennec pour les remplacer des éléments au moins aussi performants sinon plus (Johnsson, Kombouaré).

Il y a une force dans ce club qui est incroyable. Leur place n’est vraiment pas usurpée. Des clubs sont quatrièmes ou cinquièmes en gagnant 1-0 grâce à des penaltys. Guingamp, c’est tout l’inverse : la joie de vivre, le plaisir… C’est extraordinaire. J’adore cette équipe et j’aimerais vraiment qu’elle retrouve la Ligue Europa l’an prochain. Cela me ferait vraiment plaisir pour Antoine Kombouaré, un excellent entraîneur, lui le pur parisien vexé de ce que le PSG lui avait fait. »

Alexandre CORBOZ