ASSE – Le bilan de Denis Balbir : « Attention à ne pas tomber dans la paranoïa avec les arbitres »

En ce début de saison, l’arbitrage autour des matches de l’ASSE a beaucoup fait parler. Pour Denis Balbir, les erreurs ont bien eu voix au chapitre en ce début de saison mais il ne faut pas en rajouter pour autant.

« Je donnerais la mention « Bien » aux Stéphanois sur le début de saison. Bien sûr, il y a eu ces petites frustrations épisodiques. Sans parler du match du Parc des Princes où le PSG était vraiment au dessus, on peut déplorer les défaites à Lille, à Lyon, à Bordeaux ou encore les deux points perdus contre Nîmes aux Costières. Des matches où les Verts ont rivalisé (voire mieux) mais ont lâché des points bêtement.

En cette première partie de saison, on a beaucoup parlé d’arbitrage. L’ASSE n’a pas été gâtée. Saint-Etienne, comme tous les autres clubs, ne demande pas à être favorisé par les hommes en noir mais on aimerait simplement ne plus être lésé. C’est un facteur qui échappe forcément aux joueurs et aux dirigeants.

Bien sûr, il convient aussi de prendre du recul sur les choses. Il ne faut pas tomber dans l’effet inverse, à commencer à bercer dans la paranoïa à la moindre faute. Par le passé, ce genre d’attitude n’a pas rendu service aux Verts, notamment avec Romain Hamouma qui avait été étiquetté joueur qui plonge dans la surface et n’obtenait plus de penalty à cause de ça. Même sur des fautes qui étaient légitimes.

L’attitude avec les arbitres est importante. Je ne pense pas que les accuser d’avoir coûté 4-5 points aux Verts depuis le début de saison soit la meilleure chose à faire. C’est un chapitre qu’il faut aborder au moment du bilan mais qui ne doit pas être l’unique cause du classement de l’ASSE. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ