PSG – L’oeil de Denis Balbir : « Un succès à Manchester au-delà des espérances »

LOSC - Mercato : la vraie raison de l’abandon de la piste Pépé par le PSG

Après chaque journée de Ligue des Champions, Denis Balbir livre son analyse des matches des clubs français. Focus sur Manchester United – PSG (0-2), huitième de finale aller à Old Trafford.

« En s’imposant 2-0 sur la pelouse de Manchester United, le Paris Saint-Germain a parfaitement répondu à l’inquiétude qui avait gagné la France avant le match. Ce résultat à Old Trafford est presque un exploit. Il ne faut pas banaliser la victoire d’un club de Ligue 1 en Angleterre même si cela fait quelques saisons que des clubs français comme l’OL ou Monaco y parviennent aussi. Peut-être faut-il s’interroger sur le niveau réel de la Premier League, le présumé « meilleur championnat du monde » qui a quand même du mal à envoyer ses représentants en quart de finale de Ligue des Champions ces dernières années. Mais cela n’enlève rien à la valeur de ce succès du PSG.

« La revanche de Di Maria est éclatante »

Même s’il y a une jurisprudence Barcelone, qui fait qu »il faut quand même rester prudent, les hommes de Thomas Tuchel ont fait le nécessaire pour entrevoir les quarts. Ce n’était pas simple sur le papier. Avec les blessures de Neymar, Cavani et Meunier, il y avait un climat défaitiste autour du champion de France. Cela pouvait se comprendre vu l’importance des absents.

A Manchester, le PSG a répondu présent avec la manière. Que ce soit collectivement ou individuellement. A Old Trafford, la revanche d’Angel Di Maria, ancien Mancunien et double passeur, est éclatante. A Paris, ce n’est pas la star de l’équipe. Il est arrivé comme tel mais les signatures de Neymar puis de Mbappé l’ont fait passer au second plan. Mardi, l’Argentin a montré qu’il faisait partie de la race des très grands joueurs.

« Marquinhos, du bricolage haut de gamme »

Pour moi, Di Maria a été immense mais ce n’était pas le seul Parisien dans ce cas. Seul en pointe et très attendu, Kylian Mbappé a su s’affranchir de la pression sur ses épaules pour livrer un grand match. Beaucoup de joueurs peuvent dépanner ponctuellement dans ce registre du fait de leur vitesse. Mbappé n’a pas que la rapidité. Il travaille, il harcèle, fait de bons appels, mets en difficulté les défenseurs… Dans le théâtre des rêves, il a manqué quelques situations mais surtout fait preuve d’efficacité pour le 2-0. Je tenais aussi à souligner l’apport du milieu de terrain dans ce beau succès. Même si ce n’est pas son poste initial, Marquinhos enchaîne les prestations plus qu’intéressantes en sentinelle. Face à des adversaires de très haut niveau, le Brésilien montre qu’il peut solutionner le problème né des manques du Mercato et de la mise à l’écart de Rabiot. C’est vraiment du bricolage haut de gamme pour Thomas Tuchel.

« Restons mesurés. Optimistes mais mesurés »

Mardi soir, tout le monde aurait signé pour un 0-0 avec dans l’idée de faire la différence le 6 mars au Parc des Princes. Il est évident que cette victoire va au-delà des espérances. Surtout vu la maîtrise des Franciliens sur la deuxième période. Avant le match, on est tombé dans un excès négatif, attention à ne pas s’enflammer et à faire l’inverse en tombant dans l’optimisme béat avec Paris érigé en grand favori de cette Ligue des Champions. Il y a encore beaucoup d’adversité à traverser d’ici au mois de mai.

Oui, le PSG fait partie des vainqueurs potentiels de la compétition mais delà à détacher Paris de ses concurrents, c’est un pas que je ne franchirais pas. L’équilibre est toujours très fragile dans le foot. Restons mesurés. Optimistes mais mesurés. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ

Amoureux du foot, votre APPLICATION BUTFOOTBALLCLUB est disponible.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play

 

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.