Équipe de France : Thuram ne croit pas à l’excuse de Benzema

Lilian Thuram estime dans le JDD que Karim Benzema, non-retenu en équipe de France pour l’Euro 2016, ne peut s’en prendre qu’à lui.

Mis à l’écart de l’équipe de France suite, notamment, à l’affaire de la sextape, Karim Benzema a mis sa non-participation à l’Euro sur le compte d’un racisme de plus en plus prégnant en France. Une thèse à laquelle Lilian Thuram ne croit pas. Aux yeux de l’ancien capitaine des Bleus, l’attaquant du Real Madrid cherche simplement à se trouver des excuses.

« On débat, on politise. Mais cette polémique n’a pas lieu d’être. Karim Benzema est responsable de sa non-sélection. Parce qu’il est mis en examen et soupçonné de ne pas avoir été loyal avec ses coéquipiers. Prétendre que le racisme aurait motivé sa non-sélection est dangereux. Ce discours rend illégitime les vraies situations de racisme. (…) Par ailleurs, le timing de la sortie de Benzema à quelques jours de l’Euro indique qu’il n’a pas le souci de protéger l’équipe de France. Dans les grands clubs, les joueurs ne font pas ça, ils respectent l’institution qui les paie. En équipe de France, ça n’a pas toujours été le cas, jusqu’à ces dernières semaines. »

Thuram aurait également aimé que Benzema dénonce le racisme dans d’autres circonstances que celles de sa mise à l’écart en sélection : « Karim dit qu’il y a une montée du racisme, mais que fait-il pour lutter contre ? Il a le pouvoir d’agir. Les joueurs doivent être conscients qu’ils peuvent aider à changer les choses, à promouvoir le vivre-ensemble. »

Sylvain Opair