FC Barcelone : de nouvelles tensions à venir entre Messi et ses dirigeants
par Raphaël Nouet

FC Barcelone : de nouvelles tensions à venir entre Messi et ses dirigeants

Annoncé comme le futur entraîneur du Barça, l’ancien partenaire de Lionel Messi Xavi Hernandez rencontrerait beaucoup de résistances en interne.

Depuis le début de la saison 2019/20, les tensions entre Lionel Messi et Josep Maria Bartomeu n’ont pas manqué. Il y a eu la révélation que le président du FCB avait fait appel à une entreprise de communication pour redorer son image aux dépens de ses stars, les critiques d’Eric Abidal à l’encontre de l’ancien entraîneur, Ernesto Valverde, mettant en cause les joueurs ou encore le fait que Neymar n’ait pas été recruté l’été dernier. Tout cela a poussé l’Argentin à mettre entre parenthèses les négociations pour sa prolongation de contrat, ce qui laisse la porte ouverte à un départ.

Xavi pas désiré en interne…

Mais le pire est peut-être encore à venir. En effet, Messi n’apprécie guère son nouvel entraîneur, Quique Setién. Son différend avec l’adjoint du coach, Eder Sarabia, a explosé à la face du monde lors d’une coupure hydratation du match à Vigo (2-2). En outre, le sextuple Ballon d’Or estime que Setién n’a pas les épaules pour diriger un effectif comme celui du FCB. Lui, ce qu’il voudrait, c’est que Pep Guardiola revienne ou que son « fils spirituel » Xavi Hernandez soit nommé.

L’ancien milieu de terrain, partenaire de Messi pendant une décennie, fait ses armes au Qatar et il a été question de lui au moment du renvoi de Valverde. S’il n’est finalement pas venu, c’est parce qu’il roulerait pour un candidat aux prochaines élections présidentielles de 2021, Victor Font. Mais la réalité, dépeinte par le Mundo Deportivo, c’est que Xavi aurait effrayé pas mal de monde au Barça avec son programme de refonte du club.

…car il veut tout changer

En effet, le champion du monde 2010 a fait le constat que le Barça, qui était une mécanique bien rodée quand il écrasait la planète entre 2009 et 2015, est totalement désorganisé. S’il revient, il veut pouvoir tout changer, du centre de formation au staff médical en passant évidemment par l’équipe première. Beaucoup de monde pourrait être prié d’aller voir ailleurs, dont des proches du président Bartomeu. Raison pour laquelle sa candidature ne fait pas l’unanimité en interne pour le moment. Et a priori, tant que l’actuelle direction sera au pouvoir, ça restera comme ça. Lionel Messi peut donc déjà se préparer à voir Quique Setién rester encore un an. Les tensions avec sa hiérarchie ne sont pas prêtes de s’estomper…