FC Barcelone : un champion du monde 86 fait le parallèle qui tue entre Messi et Maradona

Même s’il est relativement épargné par ses compatriotes, Lionel Messi est parfois montré du doigt, comme par Nestor Clausen, champion du monde 86.

Dès les hymnes d’Argentine-Croatie (0-3), on a senti que Lionel Messi n’était pas dans un grand soir. Alors que les 21 autres acteurs affichaient des visages concentrés, sérieux, lui se passait la main dans la barbe, l’air triste, comme s’il anticipait le naufrage qui allait suivre. Et qui a placé l’Albiceleste au bord du gouffre.

Si la plupart des médias de son pays ont préféré taper sur ses partenaires ou sur le sélectionneur, Jorge Sampaoli, Messi fait parfois l’objet d’attaques, portant essentiellement sur son caractère trop renfermé pour mener une révolte, comme l’a souligné Diego Simeone ou, dans L’Equipe du jour, le champion du monde 86 (avec Maradone) Nestor Clausen.

“Quand les choses allaient mal, Diego apparaissait. Là, je n’ai pas vu ça chez Messi, il a baissé la tête, il n’a rien dit, il n’a insulté personne. Je l’ai senti abattu.” Certains journaux ont prétendu qu’il était sorti de sa réserve pour demander à Sampaoli de changer des choses mais l’information a été démentie depuis…

R.N.