Real Madrid : Isco, Morata, VMA… Les 4 satisfactions de Zidane à Gijon (3-2)

Real Madrid : un nouveau dérapage avant la claque reçue face à l'Ajax d'Amsterdam ?

Après avoir été mené deux fois au score, le Real Madrid garde la cadence en Liga en s’imposant 3-2 face au Sporting Gijon grâce à un doublé d’Isco et une réalisation de Morata. Voici ce qu’on retiendra.

Le succès malgré le turn-over

Avec neuf remplaçants au coup d’envoi et en l’absence de la BBC, Zinédine Zidane avait clairement affiché la couleur face aux Astruiens : ce match n’était pas la priorité de la semaine pour le Real Madrid qui s’apprête à défier le Bayern Munich en Ligue des Champions et le FC Barcelone en Liga. Malgré tout, les Merengue maintiennent une dynamique en s’imposant 3-2.

Isco monstrueux patron du Real

Responsabilisé par son coach sur ce match, Isco a été immense, marquant notamment un but d’anthologie, suite à un festival de dribbles dans la surface de réparation pour égaliser à 1-1, puis une autre réalisation pour délivrer Madrid dans les derniers instants (3-2). A côté de ça, l’ancien de Malaga a multiplié les gestes de classe. De loin le meilleur Merengue du match.

Morata fait tourner les stats

Certes, le buteur espagnol n’a pas tout réussi mais, dans une VMA (Vazquez-Morata-Asensio) remplaçante de la BBC, l’ancien joueur de la Juventus de Turin a encore marqué. Il affiche 12 buts en Liga, seulement sept de moins que CR7 et surtout trois de plus que son rival Benzema. Voilà qui devrait alimenter encore un peu plus le débat.

Nacho préserve son Clasico

Prise dans le dos sur l’ouverture du score de Cope, battue au duel aérien par Vesga sur le second but, on ne peut pas dire que la charnière madrilène Nacho – Sergio Ramos a fait un grand match mais l’essentiel était que, face à la cascade de blessure dans ce secteur du jeu, le premier nommé ne prenne pas un carton jaune qui l’aurait privé du Clasico. Un Nacho a bien pris une biscotte à Gijon… Mais c’était celui du Sporting pour une faute sur Isco.

Arnaud Carond