Girondins de Bordeaux : comment Jo Da Grosa a séduit Alain Juppé

Jo Da Grosa a passé un cap important en parvenant à convaincre Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, sur le bienfondé de sa démarche de rachat des Girondins.

« Le Bureau de Bordeaux Métropole s’est réuni cet après-midi sous la présidence d’Alain Juppé. En préambule, ce dernier a annoncé que la négociation avec le repreneur du Club des Girondins de Bordeaux donne toutes les garanties pour inscrire le vote de la délibération à l’ordre du jour du conseil du 28 septembre ». Dans un bref communiqué, la ville de Bordeaux a donné son appui au fonds d’investissement américain GACP dans son rachat du club.

Les mêmes garanties que M6 auprès de la Métropole

Une décision faisant suite à une rencontre « virile mais correcte » (selon Sud-Ouest) entre Joseph Da Grosa, le boss de GACP, et Alain Juppé, le maire de Bordeaux. Le quotidien local nous en dit un peu plus sur la teneur des accords.

Pour convaincre le Conseil de Bordeaux Métropole de voter la vente du club le 28 septembre prochain, GACP s’est engagé à amener les garanties de paiement du loyer de 3,8 M€ par an jusqu’en 2045. Même en cas de descente, le futur propriétaire honorera ses obligations comme il participera financièrement à l’entretien du stade. « Un niveau de garantie aussi élevé que celui de M6 », explique SO, ajoutant que Nicolas De Tavernost était aussi présent pour appuyer Da Grosa face à l’élu.

Arnaud Carond