LOSC – Prud’hommes : Marcelo Bielsa, premier verdict le 3 avril prochain

Le LOSC et les avocats de Marcelo Bielsa se sont expliqués ce jour devant le tribunal des Prud’hommes de Lille.

C’est ce mardi que le LOSC et Marcelo Bielsa se retrouvaient une première fois devant le tribunal des Prud’hommes de Lille dans le litige les opposant. Grâce à François Launay, journaliste pour 20 Minutes, qui a fait le topo de l’audience sur Twitter, on a pu en savoir plus sur une première rencontre où « El Loco » était – bien évidemment – absent au moment de plaider sa cause.

Marcelo Bielsa souhaite toujours récupérer ses 18 M€ en s’appuyant sur le contrat signé sous seing privé le 14 février 2017. Le club continue de se cacher derrière le second contrat, signé le 1e juillet suivant et homologué par la LFP, et plaide de son côté la faute lourde livrant aux magistrats la lettre de licenciement de six pages remise dans des conditions roccambolesques à l’entraîneur lillois.

Les salaires de Bielsa et de ses adjoints révélés

Si un accord à l’amiable est toujours possible, le coach argentin a réclamé au LOSC une provision de 6,5 M€ (sur les 11M€ dont dispose le club sur son compte courant) pour subvenir à ses besoins. Cette demande sera tranchée en référé par le tribunal le 3 avril prochain avant qu’une décision sur le fonds ne soit prise plus tard dans la procédure. Par ailleurs, les avocats de Marcelo Bielsa ont annoncé qu’ils feront appel de l’amende de 300 000€ à payer au LOSC en dommages et intérêts pour procédure abusive.

Obligé de donner tous les éléments à la justice, le club et les avocats du technicien ont également dû lever le voile sur les salaires touchés par Marcelo Bielsa et ses adjoints. A Lille, Marcelo Bielsa émargeait à 254 000€ net par mois et il rémunérait ses quatre adjoints entre 6 000 et 30 000€ net.

Pour retrouver tous les twitts autour de l’affaire, c’est ICI.

Arnaud Carond