OM – ENQUETE quel type de recrutement avec Marcelo Bielsa ?

Marcelo Bielsa probablement sur le banc de l’Olympique de Marseille l’an prochain, il est désormais temps de poser les bonnes questions concernant le technicien argentin et notamment la teneur de son recrutement, lui qui a exigé et obtenu les pleins pouvoirs.

Marcelo Bielsa est un technicien exigeant à l’extrême, féru de tactique et amoureux du jeu. Il est en revanche un jeu où l’homme n’est pas à l’aise : le grand « Monopoly » du Mercato. Car « El Loco » est un homme bourru avec les journalistes comme avec les agents de joueurs.

« Lui, le recrutement, ce n’est pas trop son truc ! Il n’aime pas parler avec les agents et se consacre seulement au football et à la tactique. Je pense qu’il a besoin d’un manager à ses côtés pour gérer ce volet-là du travail. Quelqu’un qui est de son sérail, qui le connait et qui sait les besoins relatifs à son système de jeu », nous confie Nestor Fabbri, ancien joueur argentin du FC Nantes devenu représentant de joueur. Pour l’ancien défenseur, Bielsa va venir avec son recruteur ou faire confiance aux hommes en place dans la cellule marseillaise (Jean-Philippe Durand ?). Une problématique qui ne s’était pas posé à l’Argentin depuis fort longtemps.

Sa première vraie campagne de recrutement depuis … 1998

Sur la dernière décennie, l’ancien coach de Newell’s n’a jamais vraiment eu besoin de mener de campagne de recrutement. A Bilbao, il était piégé par les règles internes : obligé de ne recruter que des Basques. Avec les sélections d’Argentine et du Chili, il n’a jamais été contraint de faire ses emplettes. Pour trouver trace de son dernier passage sur un banc à gérer le Mercato, il faut remonter à son éphémère passage à l’Espanyol Barcelone … En 1998. A l’époque, parmi les joueurs qu’il avait récupéré, « El Loco » s’était appuyé sur deux anciens de Velez (Federico Dominguez et Martin Posse), son club précédent.

Une technique que l’ex-coach de Bilbao pourrait bien appliquer dans la Cité Phocéenne : « Je pense qu’au niveau du recrutement, il en a déjà discuté avec Labrune. Bielsa va chercher des mecs qu’il connait. Par exemple, je vois bien débarquer Memo Ochoa, un gardien hispanophone, si Mandanda venait à partir. Idem, il est possible qu’il réclame un ou deux joueurs du championnat espagnol, pas forcément des Espagnols mais des joueurs qu’il a déjà croisé. Et s’il doit recruter français, il s’appuiera sur le point de vue d’Amoros. Et celui-ci a intérêt de lui donner le vrai fond de sa pensée sinon il dégage », nous confie un agent spécialisé dans le marché sud-américain.

En revanche, même si le nom de Matias Fernandez (Fiorentina) – l’un des chouchous de Bielsa du temps où celui-ci s’occupait du Chili – revient dans certains médias comme possible recrue de l’été prochain, l’affaire serait très compliquée voire impossible pour l’OM.

Alexandre CORBOZ

Surfez sur But ! Football Club depuis vos mobiles en téléchargeant notre application pour Iphone et Android.