OM : Rudi Garcia rigole d’une initiative de ses dirigeants

OM : l’identité du coach bien parti pour l’après Garcia ne fait plus aucun doute

Les nouveaux slogans du Vélodrome ne dérangent visiblement par le coach de l’Olympique de Marseille, Rudi Garcia.

En juillet dernier, l’Olympique de Marseille et le groupe Arema se sont entendus autour d’un contrat d’occupation exclusif du stade Vélodrome. En tant que locataire de longue durée, le club s’offre désormais le droit de s’offrir un lifting de l’écrin.

Parmi les initiatives prises cette semaine par la direction phocéenne, le choix de grimer les murs du tunnel permettant l’entrée au terrain de plusieurs slogans guerriers : « Toi qui entre ici, abandonne tout espoir », « Welcome to the jungle », « Welcome to hell », « Le seul Olympique qui compte », « On craint degun », « Bienvenue chez les fous », « la seule étoile qui brille en France » ou encore « Fuis il est encore temps ». Une mise en forme destinée à la création d’un « OM Tour » pour les supporters venant visiter l’enceinte.

Une initiative qui agace certains supporters mais qui, visiblement, amuse beaucoup Rudi Garcia, qui a évoqué ces nouvelles peintures de guerre en conférence de presse : « L’humour anglais dirait « qui tente n’a rien ». Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne sont jamais critiqués. On a fait. Des fois ça plaint, des fois non. On a eu le mérite de faire. On ne peut pas tout faire bien. Je ne sais pas ce qu’il y a de bien ou de moins bien. En tout cas, il y a beaucoup de choses bien dans ce nouvel habillage. On nous a demandé notre avis sur la zone sportive. Encore une fois, tout le monde ne peut pas apprécier. Le plus important, c’est qu’il n’y a rien d’irrespectueux. Rien d’irrespectueux contre les adversaires ni personne. »

Arnaud Carond