OM : une grosse défaillance du Mercato remise au grand jour

OM : Rudi Garcia rêve encore d'Europe et se voit rester à Marseille !

Jordan Amavi suspendu, l’OM recevra l’ASSE ce dimanche sans aucun latéral gauche de métier. Un vrai problème qui perdure depuis plus d’un an maintenant…

Obligé de se sacrifier pour éviter la défaite de l’OM à Rennes (1-1) dans les arrêts de jeu, Jordan Amavi sera suspendu dimanche pour le choc face à l’ASSE. Faute d’autres latéraux gauches de métier dans l’effectif, Rudi Garcia va faire appel à Hiroki Sakai pour dépanner dans le registre.

476 jours sans doublure pour Amavi

La Provence revient sur l’éternel problème du recrutement d’une véritable doublure à ce poste. Comme le rappelle le quotidien, cela fait maintenant 476 jours et trois Mercato que le triumvirat Eyraud – Zubizarretta – Garcia ne fait rien pour apporter de réelle concurrence à Jordan Amavi.

Le marché sud-américain ignoré

Les bons latéraux gauches sont rares et souvent très chers mais, malgré quelques circonstances atténuantes, l’OM reste trop souvent campé sur ses positions. Le quotidien provençal nous apprend ainsi que les dirigeants olympiens ont fait la sourde oreille à plusieurs pistes venant d’Amérique du Sud qui leur ont été murmurés.

Nsoki ne faisait pas l’unanimité

En janvier dernier, trois pistes ont effectivement été étudiées : Alberto Moreno (Liverpool, 26 ans) – finalement trop cher et dont le dossier n’est pas allé plus loin que la prise d’intérêt – mais aussi Henrique Dalbert (Inter Milan, 25 ans) et Stanley Nsoki (PSG, 19 ans). Concernant les deux derniers nommés, aucun accord n’avait pu être trouvé avec leurs clubs respectifs. Par ailleurs, la piste Nsoki ne faisait pas totalement l’unanimité auprès des décideurs phocéens. Du coup, l’OM a opté pour le statu-quo.

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond

 

Arnaud Carond