FC Nantes : la galère de Yacine Bammou en 3 temps

Critiqué, en difficulté et mis de côté, Yacine Bammou (24 ans) traverse actuellement le passage le plus compliqué depuis ses débuts en professionnel au FC Nantes.

2016, début d’année pourri

S’il comptait 4 buts après 13 journées mi-novembre et s’affichait clairement comme LA solution offensive privilégiée par Michel Der Zakarian, Yacine Bammou a connu un sérieux coup de frein avec l’émergence du duo Sala – Sigthorsson. En Ligue 1, cela fait quatre mois que l’ancien vendeur de la boutique du PSG n’a plus marqué. En 2016, son seul but a été inscrit en Coupe de France à Bordeaux (victoire 4-3 après prolongations). Au niveau du temps de jeu, c’est aussi plus poussif avec seulement 5 titularisations sur les 15 derniers matches. La dernière, le 9 mars sur la pelouse de Furiani où il n’a pas existé et est même sorti sur civière avec des dents cassés et une blessure à l’arcade.

Le Maroc le laisse sur le bas-côté

Habitué à défendre les couleurs des Lions de l’Atlas depuis quelques mois maintenant, Yacine Bammou a essuyé un sérieux revers à l’occasion de la première liste d’Hervé Renard. Si son prédécesseur Badou Zaki en avait fait un élément régulier bien que loin d’être titulaire (3 capes sur les 7 matches de l’année 2015), l’ancien coach du LOSC l’avait bien nommé dans sa pré-liste de 34  joueurs… Avant de l’éjecter de son groupe définitif de 23 qui affrontera le Cap-Vert durant la trêve internationale.

A Lyon, le cauchemar

Entré à 15 minutes de la fin (arrêts de jeu) inclus, sous les encouragements de Michel Der Zakarian, l’attaquant des Canaris a plombé le match de son équipe en perdant le ballon sur l’ouverture du score et en provoquant le penalty du 2-0 sur Jordan Ferri. Deux actions largement pointées du doigt, qui ont valu à l’attaquant marocain son flot de critiques.