OM – Mercato : Vincent Labrune veut aller droit au but

A l’instar de l’été dernier, il pourrait y avoir encore énormément de mouvements du côté du centre Robert Louis-Dreyfus cet hiver. Le dossier prioritaire est connu de tous : un attaquant.

Les besoins nés du début de saison :

A la fin de l’été, Vincent Labrune n’a pas été en mesure de finaliser la venue d’un deuxième attaquant pour épauler Michy Batshuayi, si possible avec une polyvalence dans le couloir droit. Ce sera le dossier le plus urgent à finaliser. Il se murmure aussi que Michel n’est pas trop content de son milieu. Dans l’attente qu’Abou Diaby soit prêt, il en réclame un supplémentaire. Une envie qui sera renforcée si Alayxis Romao quitte le club en janvier. Enfin, il est aussi possible – si Nicolas Nkoulou s’en va – qu’un défenseur central débarque.

Les moyens :

Margarita Louis-Dreyfus refuse de remettre la main au portefeuille, Vincent Labrune doit se débrouiller avec les moyens à sa disposition. Deux options s’offrent à lui cet hiver : sacrifier un cadre (Nkoulou, Batshuayi, Mendy) pour faire rentrer des liquidités et recruter, s’appuyer sur les relations de Doyen Sports pour dégotter un prêt d’un joueur en difficulté dans un grand club. C’est cette option qui est largement privilégiée. Dans sa masse salariale, l’OM a prévu un dégagement nécessaire pour payer les salaires. Déjà l’été dernier, le club phocéen aurait été en mesure de prendre en charge l’intégralité du salaire d’Erik Lamela (Tottenham) si les Spurs l’avaient lâché. Cela veut dire que l’OM dispose au moins d’une marge de 4 M€ dans son budget.

La vedette de l’hiver : Michy Batshuayi

Il est jeune, talentueux … Et de nombreux grands clubs le suivent avec attention. A l’OM, on flaire déjà l’énorme plus-value pour l’ancien attaquant du Standard qui, après un an et demi sur la Canebière et à seulement 22 ans, s’affiche comme la potentielle meilleure vente de l’histoire du club. Vincent Labrune en espère 50 M€. A priori, il ne partira pas cet hiver mais sait-on jamais… Les clubs anglais ont beaucoup d’argent et certains seront peut-être tentés de le « bloquer » en prévision de l’été… Quitte à le prêter à l’OM dans la foulée.

Quel avenir pour les fins de contrat ?

Le chantier de l’été prochain s’annonce vaste. D’abord parce que l’OM perdra son défenseur Nicolas Nkoulou quoi qu’il arrive. Soit sur la base d’un transfert en janvier. Soit gratuitement en juin. Alaixys Romao est dans le même cas. Pour Steve Mandanda, il y a encore un secret espoir que le portier rempile, faute d’un beau challenge à l’étranger. Chez les jeunes, Billel Omrani ne sera pas conservé. A Marseille, il y a aussi de nombreuses fins de prêt. Lucas Silva (Real Madrid) ne restera pas. Concernant Paolo De Ceglie (Juve) et Javier Manquillo (Atlético Madrid), ce devrait aussi être retour à l’envoyeur. Rémy Cabella (Newcastle) et Mauricio Isla (Juventus de Turin) pourraient voir leur option levée.

Les premières pistes évoquées : Leandro Damiao (libre), Andrej Kramaric (Leicester), Rodrigo De Paul (FC Valence), Wissam Ben Yedder (Toulouse), Gustavo Bou (Racing), Simone Zaza (Juventus), Marcus Berg (Panathinaïkos), Kévin Mirallas (Everton), Takashi Usami (Gamba Osaka), Carlos Mané (Sporting), Mario Suarez (Fiorentina), Younes Belhanda (Dynamo Kiev), Charly Musonda (Chelsea), Papy Djilobodji (Chelsea)…

L’avis de Frédéric Guerra (agent de joueurs) :

« Ils cherchent un attaquant susceptible d’évoluer aussi sur le côté droit. Maintenant l’OM n’a pas non plus de besoins immenses. Ils ont juste besoin de confiance à domicile. Qu’est-ce qu’ils peuvent faire de plus ? Je ne sais pas… »

A.C

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008