PSG – EA Guingamp (9-0) : Mbappé, Neymar, Cavani… Décryptage d’un festival offensif

PSG – EA Guingamp (9-0) : Mbappé, Neymar, Cavani... Décryptage d'un festival offensif

Auteur de 8 des 9 buts du PSG face à l’En Avant de Guingamp (9-0) ce samedi après-midi, Kylian Mbappé, Neymar Jr et Edinson Cavani ont enfin brillé ensemble. Focus.

La MCN est bel et bien le meilleur trio d’Europe cette saison. En seulement 19 matches de Ligue 1, Kylian Mbappé (17 buts), Edinson Cavani (14) et Neymar Jr (13) ont déjà inscrit la bagatelle de 44 buts. Analyse au cas par cas de la partition des trois stars de l’attaque.

Kylian Mbappé revient sur Lionel Messi (17 buts)

Plus que jamais en tête des buteurs de Ligue 1, le Français s’est offert trois jolis buts. D’abord sur un double une-deux avec Neymar qu’il conclut parfaitement, puis en renard sur deux actions ramenées par Edinson Cavani. Si, comme souvent, le Champion du Monde a davantage cherché le Brésilien à l’Uruguayen, le Matador n’a pas été rancunier envers lui. C’est à souligner et c’est une bonne nouvelle pour la suite.

Neymar, les adducteurs ont tenu

En milieu de première période, « O Ney » est allé se soigner sur la touche, se plaignant des adducteurs qui tiraient. On a craint que le choc thermique entre le Qatar et Paris ne l’envoie à l’infirmerie. Il n’en a rien été. Neymar a joué 90 minutes … Et plutôt bien. Son inspiration sur l’ouverture du score est géniale (11e), sa finition très propre sur le 6-0 (66e). Exilé à gauche dans l’animation de Thomas Tuchel, la star francilienne a bien pris ce changement de rôle. En même temps, il a eu beaucoup de liberté dans son jeu.

Edinson Cavani a été à la hauteur du duo

On a souvent dit du Matador qu’il était de trop dans l’animation offensive du PSG confiée à Neymar et Mbappé. Ce samedi, il a prouvé le contraire. S’il a contraint le Brésilien à s’exiler à gauche, Cavani a réalisé un match de besogneux. Au service du Français sur deux buts, le Matador a fait valoir son sens du placement pour s’offrir un triplé de renard des surfaces.

La blessure de Marco Verratti, le point noir

Ce samedi, Thomas Tuchel avait de nombreuses satisfactions à avoir en plus de son trio d’artificier. Dani Alves a été très bon, son 4-2-4 a fonctionné, Layvin Kurzawa a retrouvé la compétition et été décisif, Juan Bernat (passeur) et Thomas Meunier (buteur) ont répondu à leurs concurrents… Le seul point noir pour l’Allemand porte sur son secteur déjà sinistré : le milieu de terrain. Touché à la cheville sur un contact, Marco Verratti a été contraint de céder sa place à Julian Draxler rapidement. L’inquiétude était palpable sur son visage…

Arnaud Carond