PSG – Mercato : comment le club réagit à la sortie surréaliste de l’agent de Verratti

C’est avec le sourire que le PSG aurait accueilli les propos tenus par Donato Di Campli, l’agent de Marco Verratti, dans le Corriere dello Sport.

Si Marco Verratti, courtisé par le FC Barcelone au mercato, se garde bien pour l’instant d’afficher ses envies d’ailleurs, son agent ne prend pas les mêmes précautions verbales. Interviewé par le Corriere dello Sport, Donato Di Campli a tressé des louanges démesurées à son joueur, égratigné le recrutement du club de la capitale et mis en cause l’autorité de Nasser Al-Khelaïfi, le président parisien.

« Al-Khelaifi m’a dit : ‘Si je vends Marco, Doha ne me le pardonnera jamais. Il est sous contrat jusqu’en 2021. Si je le vends, je joue ma place.’ (…) Le club vend 30 000 maillots de Marco par semaine. Ils m’ont dit que l’envoyer au Barça, c’est comme perdre Totti à la Roma. (…) Le Barça vise Marco depuis un an. La situation s’est envenimée ces derniers temps, on nous insulte en France. Marco et moi, nous ne sommes pas ingrats avec le PSG. Mais c’est normal qu’il soit flatté par l’intérêt du Barça, qui ne le serait pas ? (…) Le PSG dit qu’il veut construire une équipe compétitive. On parle de Mbappé à 150 M€. Mais pour le moment, aucun joueur de niveau Champions League n’est arrivé. »

« Aucun joueur de niveau Champions League n’est arrivé »

Le PSG ne devrait pas répondre publiquement à ces déclarations. Mais d’après le site Canal-Supporters, qui a joint le club, c’est avec le sourire que la sortie de Di Campli aurait été accueillie : « Non mais vous imaginez le président du PSG parler ainsi à un agent ? » Quant au chiffre de 30 000 maillots de Verratti vendus par semaine, il placerait le joueur de 24 ans « sur les bases de Cristiano Ronaldo… », ironise-t-on en interne.

Sylvain Opair