ASSE – L’analyse de Laurent Hess : « William Saliba est vraiment énorme »

true

Les Verts ont réalisé un joli coup dans la course à l’Europe en battant Bordeaux (3-0) mais notre correspondant à Saint-Etienne, admiratif, retient surtout la prestation de William Saliba.

« Après une première mi-temps laborieuse, les Verts ont battu Bordeaux dimanche après-midi grâce à un penalty de Wahbi Khazri et à deux buts de Mathieu Debuchy. Un succès logique, face à des Girondins décimés, qui replace les hommes de Jean-Louis Gasset à 3 points de la troisième place détenue par un voisin lyonnais aux abois. Le podium est redevenu jouable pour l’ASSE et tout un peuple se prend à rêver de nouveau à la Ligue des champions, ou à minima de Ligue Europa, le 6e (Montpellier) étant maintenant à 5 points. En attendant le prochain match, dimanche à Reims, un joueur a épaté tout son monde contre Bordeaux : William Saliba.

Entre Subotic et lui, c’est le jour et la nuit !

A 18 ans, le jeune défenseur central a suppléé Neven Subotic, touché la veille à l’entraînement, et il a réalisé un sans faute, aux côtés de Loïc Perrin. « William a encore été très performant, a commenté le capitaine des Verts. Il est très mûr dans son jeu. On n’a pas l’impression qu’il a 18 ans. Il est très serein. Il a tout ce qu’il faut pour jouer au plus haut niveau, que ce soit physiquement, techniquement. Il est très très bon. »

Une semaine après avoir joué contre les U19 girondins en ½ finale de la Coupe Gambardella, Saliba a confirmé son potentiel face à Karamoh, Kamano, Briand, Youssouf et compagnie. Les attaquants bordelais se sont tous cassés les dents sur lui. Ils ne lui ont posé aucun problème. Le n°4 des Verts a aussi brillé par son assurance, et par ses relances. Là où Subotic aurait sans doute dégagé en tribunes, il s’est à chaque fois déjoué du pressing adverse avec sang-froid, et avec une aisance bluffante, le public l’applaudissant à plusieurs reprises.

On l’a aussi vu jouer long sur Beric, réussir une transversale de 40 mètres ou replacer ses partenaires. De la puissance, de la vitesse, de la technique, de l’intelligence de jeu, du leadership : Saliba a déjà tout d’un futur grand. Il faudra voir s’il confirmera contre des attaquants de niveau supérieur, mais il va en affronter plus d’un dans sa carrière, c’est sûr.

Le vendre cet été, ce serait du gâchis

Dans l’immédiat, difficile d’imaginer Gasset le sortir de l’équipe sur ce sprint final. Difficile d’imaginer Subotic retrouver sa place. Difficile aussi d’imaginer les dirigeants prolonger le Serbe, en fin de contrat. Et difficile, malheureusement, d’imaginer Saliba rester à l’ASSE au delà de l’année prochaine, même si le club espère le prolonger. En tout cas, son match contre Bordeaux a confirmé une chose : les dirigeants ne doivent pas le vendre cet été. Ce serait forcément au rabais. Car en l’exposant davantage, sa valeur va forcément grimper en flèche. Vous l’évaluez à combien, vous, dans un an, s’il est titulaire la saison prochaine et s’il enchaîne des matches à ce niveau-là ? »

Laurent HESS

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000