ASSE – Mercato : Nolan Roux ne veut pas partir

Un an après l’affaire de la liste noire, l’attaquant de l’ASSE Nolan Roux est à nouveau montré du doigt. Mais il n’envisage pas de partir avant la fin du mercato.

Souvenez-vous, c’était il y a un an : nos confrères de “L’Equipe” publiaient à quelques jours de la fin du mercato les noms des joueurs dont voulait se séparer Christophe Galtier à l’ASSE. Nolan Roux en faisait partie, au même titre que Jonathan Brison, Moustapha Bayal, Renaud Cohade, Benjamin Corgnet et Jérémy Clément. Un an plus tard, Brison, Bayal et Cohade ont quitté le club. Corgnet et Clément sont au placard. Seul Roux joue encore. Mais pour combien de temps ? Comme “L’Equipe” l’a révélé, l’attaquant est à nouveau dans le viseur de Christophe Galtier. Les deux hommes entretiennent des relations assez tendues. A l’été 2015, Galtier avait surpris en recrutant Roux alors qu’il s’était dans un premier temps montré réticent à son arrivée. L’ancien Lillois ne s’est jamais vraiment imposé chez les Verts. L’hiver dernier, conscient de sa situation, le n°9 avait étudié ses possibilités. Bastia et Reims s’étaient intéressés à lui mais il avait décidé de rester. Sa fin de saison avait été satisfaisante puisqu’il s’était montré efficace dans le sprint final, en l’absence de Robert Beric et Alexander Söderlund, blessé et fatigué.

Quatrième attaquant pour la fin de saison ?

Le natif de Compiègne avait terminé l’exercice 2015-16 avec 9 buts. Mais cette saison, son temps de jeu a chuté : il n’a débuté que 9 matches en L1 et il n’a inscrit que 2 buts, à chaque fois dans le temps additionnel, contre Lille (3-1) et Dijon (1-1) sur penalty. Son fait de gloire ? L’égalisation arrachée miraculeusement contre Anderlecht (1-1), au fin fond du temps additionnel là aussi, suite à un ballon relâché par le gardien belge. Insuffisant pour que le rendement de l’ancien Brestois ne soit pas montré du doigt. Ce qui s’est accentué depuis le début de l’année. Après un mois de décembre passé à l’infirmerie, Roux a livré une prestation indigne à Lille (1-1) où il n’a toujours que 11 ballons, sans tirer une seule fois au but. Sans offrir ni profondeur ni point d’appui non plus. Critiqué en interne pour son faible investissement, l’attaquant a pu constater contre Angers qu’il n’était plus dans les petits papiers de Galtier. Ce dernier lui a envoyé un message fort en préférant titulariser le jeune Hamidou Keyta en pointe, à sa place, alors que l’ancien joueur de Trélissac est avant tout un ailier. Entré en jeu à la mi-temps, Roux n’a pas brillé. Sa cote est au plus bas, comme il y a un an. Sous contrat jusqu’en 2018, l’attaquant de 28 ans n’envisagerait pas un départ. Pas pour le moment en tout cas. Mais qui dit qu’il ne reconsidérera pas sa position, sachant que l’arrivée d’un renfort à son poste pourrait vite le faire glisser à la 4e place dans la hiérarchie des avant-centres ?

Laurent Hess, à Saint-Étienne