ASSE – Mercato : Ruffier, bien parti pour rester ?

Sept ans après son arrivée à l’ASSE, Stéphane Ruffier (31 ans) devrait poursuivre sa carrière chez les Verts, selon toutes vraisemblances.

36 matches toutes compétitions confondues, une place de n°1 aux notes de L’Equipe : Stéphane Ruffier a encore fait une saison pleine en 2017-18. La saison écoulée n’a pas été de tout repos pour lui. A l’image de l’équipe, le Basque avait fini l’année 2017 dans un sale état. Agacé, nerveux, il s’était fait expulser contre Monaco (0-4), après avoir enchaîné les défaites et les raclées depuis un derby de triste mémoire face à Lyon (0-5).

Fort heureusement, « Ruf » s’est ressaisi en 2018 et il a fini la saison sur les chapeaux de roue, gagnant de nombreux points, même si cela n’a pas suffi pour que l’ASSE accroche l’Europe, ni pour qu’il soit retenu par Didier Deschamps pour la Coupe du monde en Russie, ou pour qu’il figure parmi les quatre gardiens nominés aux Trophées UNFP.

Attention quand même à Lille et à Nice…

Et maintenant ? Sous contrat jusqu’en 2021, Ruffier ne devrait pas bouger cet été, sauf surprise. Pour des considérations familiales, l‘ancien monégasque n’a pas très envie d’un départ vers l’étranger. Il n’avait pas donné suite, par le passé, à des propositions venant de clubs anglais de seconde zone, même si on affirme du côté des dirigeants stéphanois n’avoir reçu aucune offre ferme pour lui depuis son arrivée à l’été 2011. Le club avait alors dépensé 4 M€ pour le faire venir de Monaco, qui chutait en L2. Le deal sentait bon la plus value mais sept ans plus tard, qui l’eut crû, Ruffier est toujours là. A 31 ans, le club a prolongé d’une saison l’entraîneur des gardiens, Fabrice Grange, dont il est très proche. Le Bayonnais se sent bien à « Sainté », où il s’entend très bien avec Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant.

A priori, il n’y a donc pas de raisons qu’il bouge. La seule menace pourrait venir de Christophe Galtier. L’ancien coach des Verts a toujours dit qu’il aimerait retravailler avec Ruffier. Mais l’avenir du Marseillais à Lille, où l’homme fort du recrutement se nomme plutôt Luis Campos, n’était pas encore clarifié en ce début de semaine, à l’heure où nous écrivions ces lignes.

L’autre club qui pourrait frapper à la porte, c’est l’OGC Nice, surtout si Patrick Vieira refusait le poste et que Galtier rejoignait les Aiglons, où l’Uruguayen Walter Benitez ne fait pas l’unanimité.

 Moulin non plus ne voit rien venir

Selon nos informations, Jessy Moulin (32 ans), apparu à six reprises en 2017-18, étudierait ses possibilités. Lassé de jouer les doublures, le natif de Valence verrait d’un bon œil un départ. Auxerre (L2) se serait renseigné, par l’intermédiaire de Jérémie Janot, en cas de départ de Zacharie Boucher. Mais l’ancien toulousain ne devrait pas quitter l’AJA cet été et Moulin devrait logiquement rester à Saint-Etienne. Suite au départ d’Anthony Maisonnial à Sion, c’est Alexis Guendouz (22 ans) qui fera office de 3e gardien en 2018-19. Apprécié de Fabrice Grange, Guendouz est sous contrat jusqu’en juin 2019.

Laurent HESS