Moldavie – France (1-4) : les 4 choses à retenir de la victoire des Bleus

Girondins - Mercato : Varela évoque Giroud et détaille les grandes orientations du recrutement

Grâce à Griezmann, Varane, Giroud et Mbappé, l’équipe de France a facilement disposé de la Moldavie (4-1) ce vendredi soir à Zimbru. Analyse.

C’était facile mais c’est propre

Quel contraste avec la Ligue des Nations ! Entre l’Allemagne et les Pays-Bas, la France avait eu un après-Mondial compliqué à négocier. Cette poule qualificative pour l’Euro 2020 ressemblerait presque à des vacances… A condition d’être sérieux. En Moldavie, ce fut le cas : le compteur points a tourné et le goal-average déjà défilé même si les Bleus se sont gérés lors du second acte. En prime, Didier Deschamps n’a pas eu à déplorer d’autres blessures que celle de Kingsley Coman (Bayern Munich) lors de l’échauffement. Le job est fait.

Olivier Giroud rejoint David Trezeguet sur le podium

Auteur du 3e but des Bleus sur une passe de Blaise Matuidi, l’attaquant de Chelsea a inscrit son 34e but en 88 sélections. Il s’est hissé à la 3e place de l’histoire des buteurs des Bleus, ex-aequo avec David Trezeguet. Seul Michel Platini (41 buts) et Thierry Henry (51 buts) s’affichent devant lui. Ce n’est pas anodin.

Antoine Griezmann, le meilleur bleu

S’il fallait désigner un homme du match à Zimbru, ce serait assurément l’attaquant de l’Atletico Madrid. Auteur d’un but sublime (son 27e en Bleu à 28 ans) d’une reprise de volée en pleine course (24e), Grizou a donné le but du 2-0 à Raphaël Varane sur corner. Il aurait également distribué une deuxième passe sur coup-franc mais la tête de Paul Pogba a été sortie par le portier moldave (70e). Dans tous les bons coups durant ses 73 minutes sur le pré…

Layvin Kurzawa n’a pas bousculé Lucas Hernandez

En l’absence de Lucas Hernandez et alors qu’il joue peu au PSG, Layvin Kurzawa avait une occasion en or de faire valoir ses qualités face à un adversaire très modeste et pas censé le mettre en difficulté défensivement. L’ancien Monégasque n’a pas été aussi tranchant qu’on aurait pu l’espérer. Autre bémol : le but en toute fin de partie des Moldaves sur une action où la défense des Bleus s’était endormie…

Arnaud Carond