OM – Mercato : le cas Dario Benedetto tranché dans les prochaines heures !

false
OM - Mercato : Benedetto remercie Gignac pour ses conseils

Le président argentin l’a promis, Boca Juniors donnera une réponse à l’OM dans les prochaines heures pour Dario Benedetto (attaquant, 29 ans).

Comme nous vous l’indiquions hier soir, la situation de Dario Benedetto (29 ans) à Boca Juniors n’est pas des plus simples. L’attaquant argentin est d’accord avec l’OM et souhaite quitter les Xeneizes mais son président Daniel Angelici, qui était en Europe cette semaine, n’a pas trouvé d’accord financier avec Marseille malgré l’offre de 18 M$ des Phocéens.

« Je vais répondre aujourd’hui au club français »

Présent en conférence de presse, Daniel Angelici a fait le point sur le dossier ce vendredi … Expliquant réfléchir à l’ultime offre de l’OM formulée ces dernières heures : « Marseille a fait une première offre, que Boca a refusée. Ils en ont fait une nouvelle, on va l’analyser aujourd’hui. Il n’y a rien de bouclé ni d’avancé. Je vais déjeuner avec le coach pour en parler. J’espère pouvoir tenir ma promesse de lui laisser les joueurs à disposition (pour le 8e de finale de Libertadores). J’ai aussi été très clair, je vais analyser cette proposition, car je ne vais pas retenir un joueur qui pense à aller en Europe. Je vais répondre aujourd’hui au club français, mais je dois d’abord en parler avec le coach », a-t-il lâché dans des propos relayés par « Fox Sport ».

Dario Benedetto ne sera pas libéré avant le 1er août

En revanche, le président de Boca a été très clair : hors de question de voir Benedetto quitter le club avant le huitième de finale retour de Libertadores face à l’Atletico Paranaense : « De toute façon, si nous acceptons l’offre, il partira le 1er août ». Selon certains médias argentins, Dario Benedetto envisageait de boycotter de le déplacement au Brésil la semaine prochaine en signe de protestation pour forcer son départ. Il n’en aura peut-être pas besoin si la réponse est favorable dans les prochaines heures. Dans le cas contraire…

Arnaud Carond