PSG : une bataille vitale sur le point d’être remportée pour garder Neymar et Mbappé

PSG : Neymar devrait louper Monaco, d'autres cadres de retour

L’Equipe explique que le PSG a de grandes chances d’obtenir gain de cause dans son appel auprès du tribunal arbitral du sport contre le fair-play financier.

Dans les quinze jours qui viennent, le tribunal arbitral du sport rendra son verdict dans le litige opposant le PSG au fair-play financier. Le club de la capitale s’était tourné vers cette juridiction après que la chambre de jugement de l’organisme de contrôle de l’UEFA avait décidé début septembre de s’opposer au classement sans suite du dossier parisien, survenu mi-juin. Nasser Al-Khelaifi n’avait logiquement pas compris ce revirement de situation.

Selon L’Equipe, Paris devrait obtenir gain de cause dans cette histoire. Le quotidien s’appuie sur le cas Galatasaray pour justifier sa théorie. Le club turc a eu le même type de problème, a fait appel auprès du TAS, qui lui a donné raison au motif que le timing entre l’annonce des deux verdicts était trop long. Le PSG étant dans le même cas, toute autre issue serait forcément suspecte.

L’Equipe ajoute toutefois un gros bémol à cette histoire : si le PSG échappe à une grosse catastrophe en voyant son dossier glisser des mains de la chambre de jugement, il n’est pas sorti d’affaire pour autant. Car l’exercice qui l’a vu recruter Neymar et Mbappé va désormais être examiné par le FPF, sans compter que deux gros contrats qataris arrivent à expiration cet été et ne pourront être reconduits. Nasser Al-Khelaïfi a échappé au pire mais le danger est toujours présent…

R.N.