Stade Rennais : les dirigeants se font allumer pour le report contre Nîmes

Stade Rennais : les dirigeants se font allumer pour le report contre Nîmes

Après avoir demandé que le match contre Nîmes, prévu ce samedi, soit décalé dans le temps, le Stade Rennais est aujourd’hui sous le feu des critiques. 

Si le Nîmes Olympique espérait encore pouvoir annuler la demande de report du match contre le Stade Rennais, prévu ce samedi à 20h, le CNOSF a donné raison au club breton afin que celui-ci puisse mieux préparer le 8e de finale de Ligue Europa jeudi prochain.

En attendant que la date de la rencontre comptant pour la 27e journée de Ligue 1 soit officialisée, le Stade Rennais s’expose au feu des critiques. Et la dernière salve est venue de Willy Sagnol, qui donne entièrement aux dirigeants du club gardois dans leur revendication.

« On sait que les petits qui montent de Ligue 2, c’est souvent difficile, a argumenté le consultant sur les ondes de RMC SportIls arrivent à se maintenir quand ils mettent de l’intensité dans leur match, de la densité athlétique, c’est rarement par le jeu. Et là, Nîmes, à cause des reports, ils se sont tapés quatre matches en dix jours, après tu as une coupure de dix jours et tu vas te retaper trois matches en dix jours. Comment voulez-vous préparer physiquement une équipe comme ça? Même le meilleur préparateur physique du monde, il ne peut pas y arriver comme ça. »

Sagnol, visiblement remonté, est bien placé pour évoquer ce sujet épineux puisqu’il avait été recalé dans une telle démarche quand il entraînait les Girondins de Bordeaux lors de la saison 2015-2016, face au Kyrat Almaty (1-0, 1-2) en barrage d’accès à la Ligue Europa. « Je veux bien entendre qu’il faut protéger les équipes en coupe d’Europe, pour l’indice UEFA. Alors pourquoi on ne le fait pas tout le temps? Pourquoi ça n’est pas généralisé? Quand j’étais à Bordeaux, après avoir joué le jeudi soir un déplacement au Kazakhstan, on nous mettait un match le dimanche à 13h », a-t-il pesté.

JP