FC Barcelone : le Barça étouffé à Anfield (4-0), les trois faits marquants de la rencontre

Alors que le FC Barcelone avait battu Liverpool 3-0 lors du match aller, les Reds ont retourné la situation à Anfield (4-0) et se qualifient pour la finale de la Ligue des champions. Les trois faits marquants de la rencontre. 

Performance exceptionnelle de Liverpool ce soir à Anfield face au FC Barcelone. Les Reds ont infligé une remontada aux catalans en s’imposant 4-0. Retour sur une rencontre qui devrait entrer dans l’histoire.

Une intensité folle des Reds

Dès le début de la rencontre, les Reds de Liverpool ont imposé une intensité incroyable aux Barcelonais. Pressing, engagement et duels remportés, les hommes de Jurgen Klopp ont donné le ton dès les premières minutes de cette rencontre décisive.

En face, le FC Barcelone s’est montré moins tranchant, moins concerné et a surtout subi l’intensité des anglais durant toute la rencontre. Malgré quelques opportunités, en contre-attaque notamment, les catalans n’ont jamais réussi à imposer leur rythme.

Un coaching gagnant de Jurgen Klopp

Et que dire du coaching de Jurgen Klopp ? Privé de Mohamed Salah ou encore de Firminio, le technicien allemand a fait le pari de titulariser Divock Origi à la pointe de l’attaque des Reds. Un choix payant puisque le jeune belge a réalisé une performance XXL, inscrivant les deux premiers buts de sa carrière en Ligue des champions. A quelques minutes du terme, il est sorti exténué, perclus de crampes.

A la pause, Jurgen Klopp a décider de faire entrer Georginio Wijnaldum, en lieu et place de Robertson. Nouveau choix payant puisque ce dernier a inscrit un doublé en l’espace de deux minutes (54e, 56e), faisant basculer ce match dans une autre dimension.

Une ambiance magique à Anfield

Portés par tout un peuple, les Reds ont réalisé ce soir une prestation exceptionnelle. Encore une fois, la magie d’Anfield a opéré, transcendant les hommes de Klopp durant toute la rencontre. Ce n’est sans doute pas la seule explication à ce résultat héroïque, mais l’ambiance d’Anfield a joué un rôle primordial ce soir.

Elle a en tout cas permis aux Reds de remporter leur ticket pour la finale au terme d’un match historique. Il faudra désormais s’attendre à voir déferler une immense vague rouge le 1er juin à Madrid…

Charlie Courrent