ASSE : Loïc Perrin affiche un seul manque après sa carrière
Loïc Perrin (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
AMITIÉS

ASSE : Loïc Perrin affiche un seul manque après sa carrière

Retraité, Loïc Perrin (36 ans) est revenu à l’ASSE pour faire profiter son club de cœur de son aura. L’ancien capitaine des Verts n’a qu’un seul manque après sa carrière.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur la gestion de l'espoir Bilal Benkhedim

Loïc Perrin (36 ans) assiste de très près au début de saison difficile de l’ASSE. L’ancien capitaine des Verts n’hésite d’ailleurs pas à venir soutenir certains de ses anciens coéquipiers dans le vestiaire du club forézien pour leur donner de l’énergie. Et en prendre aussi en retour.

« Ce qui peut me manquer, c'est la vie de vestiaire. Tous les jours, au delà du foot en lui même, je voyais mes collègues à l'entrainement. Je retourne régulièrement voir le vestiaire, car il y a encore pas mal de joueurs avec qui j'ai joué. Mais j'ai réussi à tourner la page rapidement, parce que j'ai pris la décision d'arrêter. Ça ne me manque pas tant que ça car quand j'ai arrêté, tous ceux de ma génération commençaient à arrêter aussi », a expliqué Perrin dont les propos sont relayés par le site Poteaux Carrés.

L’ancien capitaine de l’ASSE a l’air de plutôt bien vivre sa reconversion, lui qui sait qu’il n’avait plus les cannes pour évoluer au plus haut niveau. « Depuis plus d'un an, je me suis bien fait à mon après-carrière. Le quotidien ne me manque pas, a-t-il poursuivi. D’être occupé à faire autre chose, c'est la clé pour un joueur. Ce qui peut faire peur, c'est le vide. Comme j'ai tout de suite fait autre chose, ça s'est plutôt bien passé. Il faut être occupé. Là mon rythme est complètement différent. Je profite de mes proches, j'arrive à organiser ma vie privée différemment, c'est un luxe aussi. »

Pour résumer

Retraité depuis un peu plus d'un an, Loïc Perrin est revenu à l’ASSE pour faire profiter son club de cœur de son aura. L’ancien capitaine des Verts n’a qu’un seul regret sur sa carrière mais semble vivre plutôt bien sa reconversion.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert