David Guion (Bordeaux)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
MELTING-CLUBS

Nice à la traîne, Honorat règle ses comptes, Bordeaux devant un fantôme

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie – moins médiatique – du championnat de France.

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 Uber Eats

AJ Auxerre : Pélissier nommé après Furlan ?

L’AJ Auxerre tente toujours de trouver un successeur à Jean-Marc Furlan, débarqué mardi dernier de son poste d'entraîneur à la suite d’un doigt d'honneur adressé aux supporters de Clermont (1-2). Après avoir privilégié les pistes d’anciens joueurs de l'AJA – dont Patrice Garande et Sabri Lamouchi – et reçu Jocelyn Gourvennec, L’Équipe croit savoir que le promu icaunais aurait retenu la candidature de Christophe Pelissier. Le nul arraché par Michel Padovani, l’ex-adjoint de Furlan qui assurait l’intérim face à Nice (1-1), hier, pourrait cependant inciter les dirigeants auxerrois à différer un peu leur décision finale.

OGC Nice : Lemina ne mâche pas ses mots

Le match nul de l’OGC Nice contre l’AJ Auxerre (1-1) a cassé l’ambiance au Gym. Alors que les Aiglons venaient d’enchaîner deux victoires, une performance inédite cette saison, la semaine écoulée les a replacés face à leurs limites et les progrès dont ils parlent étaient très peu perceptibles. « On traîne, on traîne, mais on fait beaucoup d’efforts et ça pèse dans les jambes, explique Mario Lemina, capitaine en l’absence de Dante, suspendu. On a eu du mal à développer notre jeu, on a pioché un peu. Il va falloir être un peu plus consistants et cliniques. On aurait pu mieux faire, comme sur nos dernières prestations. »

AS Monaco : Clement soutient Ben Yedder

Philippe Clement a dit sa satisfaction du nul obtenu contre Clermont (1-1), à dix contre onze pendant les trois quarts du match. « Wissam (Ben Yedder) n'était pas agacé, il était déçu du carton rouge. Il comprend pourquoi on a fait le remplacement. Il a été positif sur le banc et s'est comporté en capitaine, a analysé le coach de l’AS Monaco. Ce rouge, c'est de la malchance (...) Bon, on a pris 16 points sur 18 possibles (en six journées). Cela reste bien. Je suis très fier de mes joueurs et de la façon dont ils ont réagi. Cette semaine je vais enfin pouvoir donner un peu de récupération à mes joueurs. Il y a entraînement lundi, puis deux jours de repos. Ensuite, on pourra préparer Lille durant trois jours. »

AC Ajaccio : Pantaloni ne décolère pas

Olivier Pantaloni était remonté contre ses défenseurs, coupables d'errances lors du match nul (1-1) face à Troyes dimanche. « Je suis soulagé d'avoir égalisé, car on a fait un match correct. La première mi-temps me laisse sur ma faim par rapport à ce qu'on a fait au Stade Vélodrome la semaine dernière (2-1), a-t-il déclaré. On a manqué d'intensité, mais on a l'occasion d'ouvrir le score, c'est notre deuxième penalty manqué, c'est dommage. C'était mieux en seconde période, on s'est créé des situations intéressantes. On prend un contre de 80 mètres, c'est inadmissible. Du coup, j'étais assez remonté pendant dix minutes, avant qu'on égalise. C'est un bon point, qui nous laisse quelques regrets car il y avait la place pour faire mieux. »

ESTAC : Irles ne rate pas ses joueurs

À l’instar de Pantaloni, Bruno Irles n’a pas raté ses joueurs après le match nul de ses troupes face à l’AC Ajaccio. « Nous n'avons pas été bons. Malgré tout, on a la chance de mener jusqu'à la 87e minute. Donc, in fine, je suis déçu, a-t-il constaté. On savait que ce serait un match compliqué. Ajaccio avait déjà fait déjouer Marseille et Brest. Offensivement, on n'a pas été assez bons pour leur poser davantage de problèmes. Et défensivement, il y a des situations qui font mal à regarder ! On ne pourra pas se permettre de réitérer ce genre de prestations lors des prochains matches, contre Lorient et Paris. »

Stade Brestois : Honorat règle ses comptes avec Der Zakarian

Malgré la défaite, Franck Honorat a apprécié le changement sur le banc brestois... déserté par un certain Michel Der Zakarian. « On était plus libre sur le terrain. Ça m'a mis en confiance. J'ai bien aimé le système (4-3-3) dans lequel on a joué, a-t-il savouré. Le coach ? Si la direction a pris cette décision, c'est que c'était la bonne. Je pense qu'il y avait un discours qui ne passait plus. Maintenant, on va nous laisser plus de responsabilités, sur le terrain, dans le vestiaire, pour que l'on se sente épanouis, heureux, qu'on prenne du plaisir. Il faut revenir à l'entraînement avec la banane, prendre du plaisir dans les jeux, dans la vie du vestiaire, remettre de la musique. Ce sont tous ces détails qui nous manquaient. »

Girondins : Bordeaux opposé à un fantôme

Opposés au SC Bastia en clôture de la 12e journée de Ligue 2 (20h45), les Girondins de Bordeaux devraient évoluer contre une équipe en perdition vis-à-vis de son glorieux passé. Foi de Julian Palmieri. « Je suis inquiet pour le Sporting. Je les trouve irréguliers, ils sont capables du pire comme du meilleur, a expliqué l’ancien défenseur corse du LOSC dans des propos relayés par Girondins4Ever. C’est l’âme du club, sur le terrain, et tout ça, je ne le sens plus. J’ai l’impression que c’est parti et que ça joue pour jouer (...) Il manque cette transmission de valeurs, cette identité de jeu, qui faisait que le Sporting club était immédiatement reconnaissable. Elle n’y est plus du tout, et c’est assez flagrant. »

Pour résumer

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie – moins médiatique – du championnat de France.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.