Roland Romeyer et Bernard Caiazzo
Roland Romeyer et Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
BOMBE

ASSE : un audit accable Romeyer et Caiazzo sur la vente du club

Le Monde révèle ce jeudi qu'un audit de l'ASSE a été commandé par Olivier Markarian à l'automne dernier, quand il espérait racheter le club. Il montre que Bernard Caiazzo et Roland Romeyer ont volontairement caché des chiffres importants aux potentiels repreneurs !

Zapping But! Football Club AS Saint-Etienne : Batlles, un bon choix pour les verts ?

L'AS Saint-Etienne est en vente depuis seize mois. Dans ce laps de temps, plusieurs repreneurs ont fait acte de candidature mais tous ont été retoqués. Certains ont été qualifiés d'escrocs (le prince Ravichak), d'autres n'ont plus donné de nouvelles du jour au lendemain (Serguei Lomakin), d'autres enfin, comme Olivier Markarian, ont fini par baisser les bras devant l'incurie d'un club dirigé par un duo que tout oppose. Roland Romeyer et Bernard Caiazzo ne se rejoignent que sur le gros chèque qu'ils espèrent récupérer et leur volonté de continuer à exister d'une façon ou d'une autre dans le football une fois qu'ils auront cédé l'ASSE.

Podcast Men's Up Life
 

Des données capitales cachées aux futurs acheteurs !

Mais un article publié par Le Monde aujourd'hui devrait précipiter la fin d'une époque que tous les supporters stéphanois appellent de leurs vœux. On y apprend qu'à l'automne dernier, Olivier Markarian, sponsor historique du club via sa société Markal, a fait une proposition de rachat à Caiazzo et Romeyer. Et qu'il a mandaté la société Financial pour éplucher les comptes du club au moment de son accès à la fameuse data room, censée renfermée toutes les données concernant l'ASSE. Sauf que celles-ci étaient obsolètes ou absentes ! Il manquait par exemple les fichiers comptables informatisés d’ASSE Groupe, la liasse fiscale au 30 juin 2021, le contrat du président exécutif, Jean-François Soucasse, les contrats des agents lors des transferts, le montant total des commissions dues à ces derniers, l’identité des joueurs dont la cession est budgétée pour la saison 2021-22 à 19,5 M€… Et ce n'est pas tout !

Financial se rend compte que le club n'a pas provisionné suffisamment d'argent sur plusieurs cas de ruptures de contrat. Par exemple, Stéphane Ruffier réclame 5 M€ mais l'ASSE n'a mis que 2 M€ de côté. Rien n'a été fait pour Claude Puel, qui était sur le point d'être viré et dont le renvoi aurait coûté 4 M€ (staff compris). Plus de 500.000€ sont encore dus à Ghislain Printant cet été. Autant d'argent qui devait être à la charge des futurs propriétaires mais cela n'est dit à aucun moment ! L'heureux élu aurait certainement découvert la mauvaise nouvelle une fois le duo parti... A tout cela, il faut ajouter le fait que 22,5% des parts du club appartiennent à Adao Carvalho mais qu'elles ont été confisquées par l'Etat après des déboires judiciaires ! Là aussi, cette information est passée sous silence dans les plaquettes évoquant la vente (même si l'information est publique, Carvalho ayant même accordé une longue interview à notre magazine But! Saint-Etienne).

Après lecture de cet article du Monde, on comprend mieux pourquoi la vente de l'ASSE n'a toujours pas abouti et pourquoi l'équipe de l'homme d'affaires américain David Blitzer est repartie de Saint-Etienne la semaine dernière avec une impression négative. On se dit aussi qu'heureusement que les informations dévoilées ce jeudi par le quotidien ne l'ont pas été avant le 29 mai, jour du barrage L1/L2 retour contre Auxerre, qui a vu les ultras attaquer la tribune d'honneur une fois la relégation entérinée. Les choses auraient pu déraper encore plus gravement...

Pour résumer

Le Monde révèle ce jeudi qu'un audit de l'ASSE a été commandé par Olivier Markarian à l'automne dernier, quand il espérait racheter le club. Il montre que Bernard Caiazzo et Roland Romeyer ont volontairement caché des chiffres importants aux potentiels repreneurs !

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.