Valere Germain
Valere GermainCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
EX

ASSE – INFO BUT ! Mercato : Germain, Niang, Ali Almoez... Puel avait recalé plusieurs attaquants

Lors de son passage à l'ASSE, Claude Puel a refusé plusieurs attaquants, au grand dam de ses dirigeants... Explications.

Zapping But! Football Club ASSE : l'hommage des Verts à Loïc Perrin

Les langues se délient à l'ASSE depuis le départ de Claude Puel. Et certaines révélations peuvent surprendre. C'est un secret de Polichinelle que Puel entretenait des relations très fraiches avec Jean-Luc Buisine, le responsable du recrutement, que le Castrais avait pourtant lui-même fait venir dans le Forez. But ! l'avait déjà évoqué l'été dernier : Buisine avait du mal à travailler. L'ancien lillois proposait des joueurs correspondant aux profils demandés par Puel mais celui-ci rejetait tous les noms. C'est ainsi que l'été dernier, il avait fallu attendre le dernier jour du Mercato pour que l'ASSE obtienne sa seule et unique recrue en la personne d'Ignacio Ramirez. Un joueur que Puel a snobé alors qu'il avait validé son profil.

Les dirigeants voulaient renforcer l'équipe, mais pas lui !

En interne, le traitement réservé à l'attaquant uruguayen ces derniers mois a choqué. Et plusieurs décisions de Puel ont interpellé. « Il ne voulait pas recruter malgré les recommandations. C'était une façon pour lui de se protéger en cas d'échec, en prétextant qu'il n'avait pas eu de moyens pour renforcer l'équipe. Mais c'était sa volonté de ne pas le faire », nous a-t-on confié. Avec plusieurs exemples à la clé. Ainsi, l'été dernier, Buisine avait négocié la signature de Valère Germain. L'attaquant était libre après son départ de l'OM. Un accord avait été trouvé sur les bases d'un contrat de trois ans et d'un salaire de 70 000 €. Mais Puel avait refusé, et sa proposition, à savoir un contrat d'un an à 50 000 €, avait mis un terme aux discussions. Remonté, Germain, qui a pourtant eu Puel à Nice, et dont l'agent, Benoît Biancheri, connait Puel de Monaco (il est le fils d'Henri Biancheri, ancien directeur sportif de l'ASM), aurait alors fait passer un message au Castrais en l'invitant à recruter ses propres fils... Puel aurait également refroidi la piste Mbaye Niang, qui souhaitait venir, en mettant son veto à l'arrivée du Sénégalais. Idem pour Fer Nino, le jeune attaquant de Villarreal (21 ans), proposé en prêt par le club espagnol et qui a finalement rejoint Majorque. Enfin, en janvier 2020, Ali Almoez (25 ans), l'attaquant du Qatar, qui venait d'être sacré meilleur buteur (9 buts) lors de la Coupe d’Asie des nations 2019 remportée par son équipe, avait été proposé. Mais Puel, qui venait de pousser Robert Beric vers la sortie, à Chicago, pour 1 M€, avait refusé. Il s'agissait d'un prêt de deux ans. Le Qatar souhaitait que sa star s'aguerrisse en Europe avant la prochaine Coupe du monde. Les dirigeants stéphanois voyaient l'opération d'un bon œil, d'autant que des sponsors devaient accompagner le joueur. Mais Puel avait considéré qu'il n'était pas intéressant de valoriser un élément qui n'aurait pas appartenu au club, privilégiant l'éclosion de Charles Abi... lequel joue les remplaçants aujourd'hui à Guingamp (L2), où il est prêté depuis cet été.

Pour résumer

Lors de son passage à l'ASSE, Claude Puel a refusé plusieurs attaquants, au grand dam de ses dirigeants... C'est le cas avec Valère Germain, Mbaye Niang ou encore l'attaquant du Qatar Ali Almoez, proposé il y a deux ans...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS