La déception du PSG, battu à Leipzig (1-2).
La déception du PSG, battu à Leipzig (1-2).Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OM, Stade Rennais – L'oeil de Denis Balbir : « La pire saison européenne du foot français »

Chaque lendemain de Ligue des Champions, Denis Balbir décrypte les prestations des clubs français. Remonté, notre consultant regrette l'absence de l'OL en Europe.

« L'OM humilié à Porto (0-3), le PSG qui perd à Leipzig (1-2) et Rennes à Chelsea (0-3)... Ce n'est pas que la pire semaine européenne de la saison pour les clubs français engagés en Ligue des Champions. Je pense qu'on n'est tout simplement sur la pire saison. Les clubs français ont montré leurs limites. Ont-ils été davantage impactés que les autres par la crise sanitaire ? Est-ce un problème de valeur pure ? Entre la cascade de blessés à Paris et l'arbitrage honteux contre Rennes en C1, il y a quoi se poser des questions.

Mardi, on a commencé avec un Marseille nullissime à Porto. L'OM n'a pas d'excuses. Il n'y a ni état d'esprit, ni envie. Quand on est moyen et qu'on manque de talents, on essaie au moins de faire preuve de débauche d'énergie. Ce n'est même pas le cas... Je ne comprends pas comment on peut se réjouir d'aller en Ligue des Champions pour offrir des prestations comme ça. Ils ne font pas honneur aux supporters, à la ville et à l'histoire du club. Trois matches, autant de défaites, sept buts encaissés, zéro marqué... Les statistiques ne mentent pas et montrent les limites de cette équipe. L'affaire est réglée. Marseille est éliminé et il n'y aucune surprise.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

« Le PSG, il y a trop d'absents et un entraîneur qui fait n'importe quoi »

Mercredi, le PSG a fait une mauvaise affaire en Allemagne. Face à Leipzig, j'ai vu une équipe perdue. Il y a trop d'absents et un entraîneur qui fait n'importe quoi. Comment Thomas Tuchel peut-il choisir de persister avec Marquinhos en milieu défensif et obliger Danilo, recruté pour jouer dans l'entrejeu rappelons-le, à évoluer en défense centrale ? Ce n'est malheureusement qu'un exemple parmi d'autres de l'incohérence des choix. On ne comprend rien à ce que Tuchel veut faire avec cette équipe.

Le déficit du PSG est connu sur certains postes. L'effectif est incomplet. Forcément, quand on a des très grands joueurs comme Neymar et Mbappé sur le flanc, on est exposé quand ils sont blessés. Le PSG n'est pas encore mort. Paris peut remercier l'Istanbul Basaksehir, qui, en battant Manchester United, a laissé le Champion de France dans la course. Maintenant, si rien n'est perdu, le PSG aura la pression. Il faudra battre Leipzig, gagner contre Istanbul et faire un résultat à Old Trafford sur les trois derniers matches. Cela fait beaucoup de matches où l'équipe sera dos au mur. Est-ce que ce PSG brouillon sera capable de se remettre en course ?

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« J'espère que Rennes accrochera quand même la C3 »

Du côté du Stade Rennais, on a été victime d'un arbitrage que les Bretons avaient déjà connus en Ligue Europa l'an passé. On va dire que c'est l'apprentissage du haut niveau. Comme Lyon l'avait connu au début de sa période de conquêtes dans les années 2000 avec de nombreuses décisions contraires et scandaleuses. Après ses défaites à Séville et à Chelsea, les Rouge et Noir risquent d'avoir du mal à sortir des poules. Personnellement, je pense que tout se jouera en Russie pour le basculement en Ligue Europa. Je trouverais dommage que le Rennes de Stéphan ne vive pas de printemps européen, même en C3. Cette équipe était mon coup de cœur du début de saison et je continue à penser qu'avec le jeu déployé et l'effectif, il y a la place pour faire quelque chose, d'être au moins un bon outsider en Ligue Europa... Pour que Rennes puisse grandir, ce serait capital de pouvoir accrocher cette troisième place.

Aujourd'hui, on en est déjà à la moitié de la phase de groupe de la Ligue des Champions et on ne peut que regretter l'absence de Lyon. Certes l'OL n'avait pas gagné sa place en Coupe d'Europe au moment de l'arrêt du championnat mais c'est forcément une perte. L'OL amène un esprit conquérant au football français. Quel que soit la Coupe d'Europe disputée et quel que soit l'adversaire en face. Il y a toujours du talent, une fierté du maillot, une grinta... C'est vraiment dans l'ADN de répondre présent à ce type de grand rendez-vous. Pour l'image de la Ligue 1, il est évident qu'un club comme Lyon manque sur la scène européenne. Notre indice UEFA est en train de pâtir de l'absence de l'OL... »

Pour résumer

Entre un OM pitoyable, un PSG brouillon et un Stade Rennais pas aidé par les arbitres, Denis Balbir avait des raisons d'être inquiets pour nos clubs français en C1.