RC Lens – EXCLU Martel : « Si Lens a la chance de rejouer l'Europe... »
Gervais MartelCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ENTRETIEN

RC Lens – EXCLU Martel : « Si Lens a la chance de rejouer l'Europe... »

Président emblématique du RC Lens (de 1988 à 2017 avec un break d'un an en 2012-13), Gervais Martel vit avec le plaisir du supporter la belle saison des Sang et Or. Employant toujours le « on » pour parler de son club, le dirigeant de 66 ans ne fait pas de l'Europe un tabou. Entretien.

Zapping But! Football Club RC Lens : les meilleures déclarations de l'année 2020

But ! Football Club : Gervais, êtes-vous surpris de voir le RC Lens, à ce stade de la saison, à la lutte avec des grosses écuries comme Marseille ou Rennes pour l'Europe ?

Gervais Martel : C'est sûr que si on m'avait dit en début de saison qu'on serait cinquième de Ligue 1 avec trois points d'avance sur le sixième, j'aurais dit que c'était presque impossible. Surtout quand on monte comme ça de Ligue 2 à Ligue 1. Maintenant, si on regarde la saison, la place de Lens n'est pas volée. On joue bien, on a fait des exploits à Monaco, on a failli ramener un point de Lyon en étant mené 3-0... On a vraiment un jeu et un groupe intéressant. On l'a encore vu lors du dernier match face à Lorient (4-1). Malgré six absents et cinq cas de Covid, on a gagné. Je suis de moins en moins surpris par cette équipe...

Comment expliquez-vous ce retour tonitruant de Lens en Ligue 1 ?

Le recrutement a été sans faute entre les Clauss, les Fofana, les Kakuta, les Badé, Kalimuendo... Il n'y a pas une faute de casting sur les joueurs qui sont arrivés à Lens cette année. C'est quelque chose d'assez formidable.

Justement, la plus belle réussite c'est le recrutement estival ou le fait d'avoir confié l'équipe à l'excellent Franck Haise ?

L'un ne va pas sans l'autre. C'est un ensemble. Un entraîneur ne peut pas avoir de résultats sans de bons joueurs et les joueurs ne peuvent pas briller sans un bon coach. Je n'ai pas envie de dissocier les deux. Pour moi, le Racing a tout réussi cette saison. Je ne vois pas une seule erreur dans tout ce qui est fait au club depuis un. En plus de ça, Lens joue bien. Il y a un vrai esprit d'équipe. On sent le groupe super motivé... C'est vraiment dommage qu'une telle saison se joue sans public.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU RC LENS

« On aurait pu jouer tous les matchs à guichets fermés jusqu'à la fin de saison »

Vous l'avez souligné : le RC Lens parvient à avoir des résultats alors que Bollaert est actuellement vide pour raisons sanitaires. Cela valorise d'autant plus la performance de l'équipe qui joue sans l'un de ses principaux atouts...

Je suis d'accord maintenant, comme je l'ai toujours dit, la ferveur ne fait gagner des matches. Vous avez beau avoir 40 000 personnes derrière vous, si l'équipe n'est pas performante, cela ne marchera pas. Bien sûr que ça va pousser mais si les joueurs n'en « pipent » pas une, c'est impossible de finir 5e de Ligue 1 seulement avec la pression de Bollaert. Je pense que ne pas avoir le public nous a pénalisé sur certains matches mais on peut aussi se dire que Lens n'aurait peut-être pas remporté certains matchs à l'extérieur dans un climat plus favorable. Aujourd'hui, on se rend compte qu'à part Dijon, toutes les équipes de Ligue 1 peuvent gagner et perdre partout. Il n'y a plus l'avantage de jouer devant son public. Au final, toutes les équipes auront joué un an sur terrain neutre...

Le RC Lens n'a plus disputé de Coupe d'Europe depuis la saison 2007-08. Cette année, il y a une vrai chance pour que les Sang et Or jouent au moins la Ligue Europa Conférence. Mais n'est-pas prématuré par rapport au projet de Joseph Oughourlian alors que Lens retrouve seulement la Ligue 1 après cinq ans d'absence ?

C'est typiquement le genre de débat que je prends pour une plaisanterie. Les années précédentes, il y avait le débat de savoir si le RC Lens était prêt à retrouver la Ligue 1. Pour moi, il faut tout simplement saisir les opportunités qui se présentent. Si Lens a la chance de rejouer l'Europe l'an prochain, c'est qu'il l'aura mérité sur le terrain. Point. Il n'y a pas de question de savoir si c'est trop tôt ou pas. Jouer l'Europe cela offre une visibilité extrêmement importante pour le club, pour les joueurs... C'est quelque chose qui ne peut pas se refuser et c'est d'autant plus vrai que ce n'était pas dans les objectifs initiaux du club. Maintenant il reste encore six matchs. Rien n'est fait.

Avec Paris, Lille et Monaco, le calendrier s'annonce compliqué mais Lens en est capable. L'équipe a déjà répondu présent dans les grands rendez-vous..

Le match de Paris, on va le mettre de côté. On ne peut pas se baser sur le match aller pour rêver d'un nouvel exploit. A l'époque, le PSG était durement touché par la Covid-19 et était venu avec une équipe bis à Bollaert. Dans le sprint final, ce sera beaucoup plus dur de les affronter. Maintenant il y a un vrai espoir sur les réceptions de Lille et Monaco. On l'a vu contre Lyon où les Lyonnais ont été heureux de repartir avec un point. On est capable de faire des résultats face à ces équipes-là. Ce sera des matchs intéressants à suivre, malheureusement sans public. C'est dommage car vu les résultats, on aurait pu jouer tous les matchs à guichets fermés jusqu'à la fin de saison...