RC Strasbourg, OL : Marc Keller plutôt qu’Aulas ou Deschamps futur président de la FFF ?

true

Dans L’Equipe, Noël Le Graët s’est exprimé sur son avenir à la présidence de la Fédération. Il a ouvert la voie à Marc Keller (RC Strasbourg) pour lui succéder.

D’ici à décembre prochain, Noël Le Graët (78 ans) doit décider s’il brigue ou non un nouveau mandat à la tête de la Fédération Française de Football (FFF). Comme le dirigeant breton l’a reconnu à « L’Equipe », son choix n’est pas encore fait (« Une élection à la Fédé, c’est toujours compliqué, ce n’est pas un boulevard (…) Je n’ai pas commencé à en parler. S’il y a un successeur que j’aime bien, ça ne me gênerait pas »). En revanche, il s’est clairement positionné sur le profil type de son futur remplaçant… Et il a un favori.

A lire aussi : Tous les articles de RC Strasbourg

« Aulas ? On en parlait plus sérieusement il y a deux ans »

Si, jusqu’à présent, les médias avaient fait de Jean-Michel Aulas (OL) le favori pour reprendre le trône de la Fédération, l’ancien président de Guingamp n’y croit plus trop : « J’ai l’impression qu’il est un peu moins intéressé. Il investit dans beaucoup de domaines. Il fait énormément de choses. Je le considère d’ailleurs comme très compétent (…) Aujourd’hui, tel que je le vois, c’est moins son intention. Il y a deux ans, quand je n’étais pas très bien, il m’avait dit : « Si j’arrive à vendre mon club… » Il imaginait que l’on pouvait garder une grande partie de son club tout en étant président de la Fédé. Ce n’est pas possible et ce ne serait pas juste. S’il a une possibilité de vendre, il serait un excellent candidat. Mais on en parlait plus sérieusement il y a deux ans qu’aujourd’hui ».

« Marc Keller est un garçon d’avenir »

Expliquant que Didier Deschamps n’était pas intéressé non plus à court terme (« Je l’ai souvent taquiné là-dessus, mais il n’a jamais mordu à l’hameçon. Il a toutes les qualités, mais ce n’est pas dans sa stratégie aujourd’hui. Je le vois rester plus terrain pendant quelques années »), Noël Le Graët aimerait bien voir le président du RC Strasbourg candidater : « Marc Keller est un garçon d’avenir. Il réussit remarquablement. Il est bien vu, calme, pondéré. Il y en a peut-être d’autres ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008