OM – Atletico Madrid : Oblak-Mandanda, le match des gardiens

A quelques heures de la finale de Ligue Europa, entre l’Olympique de Marseille et l’Atletico Madrid, Butfootballclub vous propose divers focus sur les différents duels de cette rencontre. Gros plan, ici, sur les deux gardiens de but : Steve Mandanda et Jan Oblak.

Deux carrières bien différentes

Le gardien olympien, Steve Mandana, n’a connu que trois clubs dans sa carrière : Le Havre (club formateur entre 2001 et 2007), l’OM (entre 2007-2016 et depuis l’été 2017) et Crystal Palace où Mandanda n’a pas vraiment réussi à s’imposer. Véritable icône à Marseille, Mandanda est depuis longtemps, et à juste titre, comme El Fenomeno.

De son côté, Jan Oblak, joueur de 25 ans, a été formé en Slovénie, son pays natal, au sein du club de l’Olimpija Ljubljana. Il fera ensuite ses preuves au Portugal, où il enchainera les prêts : acheté par le Benfica en 2010, il jouera en effet pour Beira-Mar, Ohlanense, Leiria et Rio Ave. En 2014, il est transféré à l’Atlético Madrid où il s’impose avant de devenir l’un des meilleurs gardiens du championnat espagnol.

Deux joueurs souvent récompensés

L’international français possède un beau palmarès : Champion de France en 2010, il a également remporté à 3 reprises la Coupe de la Ligue (2010, 2011 et 2012). Mandanda s’est aussi distingué avec 5 trophées UNFP du meilleur gardien (2008, 2011, 2015, 2016 et 2018). Rien, en revanche, au niveau européen. En dépit d’une carrière mouvementée, Jan Oblak a accumulé trophées et distinctions personnelles. Premier titre avec le championnat de Ligue 2 slovène en 2009. En 2014, seule saison au cours de laquelle le Benfica ne le prête pas, il s’adjuge un Championnat du Portugal, une Coupe du Portugal, une Coupe de la Ligue (Taça da Liga) et va jusqu’en finale de la Ligue Europa. Oblak remportera également la Super Coupe d’Espagne en 2016 et sera finaliste la même année, mais cette fois-ci, de la Champions League. Récompensé par le prix de meilleur gardien au Portugal en 2014 et en Espagne en 2016, il a fait également partie de l’équipe type de la Ligue des Champions 2016 et 2017.

Une excellente saison pour Oblak, plus compliqué pour Mandanda

Jan Oblak sort d’une saison aboutie : l’Atletico est en effet deuxième de la Liga et possède même la meilleure défense du championnat (20 buts encaissés en 37 matchs). Seul problème, sa précision au pied (49,2% de passes réussies en Liga). Mandanda possède de meilleures statistiques dans ce domaine précis (65,7% en championnat). Sur l’ensemble de la saison, avantage Oblak, tout de même, qui n’a pas été blessé et n’a pas souffert, au contraire de Mandanda, de quelques rencontres ratées comme ce fut le cas pour l’OM en début de saison.

Valentin Colombani