Xavi
XaviCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
NEGOCIATIONS TENDUES

FC Barcelone : le Barça va jouer son va-tout pour débloquer le dossier Xavi

Si le dossier Xavi n'est pas encore débloqué avec Al-Sadd, le FC Barcelone a bon espoir de parvenir à un accord aujourd'hui.

Zapping But! Football Club FC Barcelone : les plus grosses désillusions de la décennie en Ligue des Champions

Arrivés mercredi matin à Doha avec l'objectif de ramener Xavi Hernandez sur le banc du FC Barcelone, Mateu Alemany, directeur du football, et Rafa Yuste, vice-président du club, peinent à parvenir à leurs fins.

Jeudi soir, à l'issue d'un déjeuner qui s'est étiré tard dans la nuit, les deux hommes ont tenté de débloquer le dossier avec le club qatari d'Al-Sadd, club avec lequel Xavi est encore sous contrat jusqu'en juin 2023.

L'indemnité de Xavi payée avec un match amical à Doha ?

Si l'on en croit le quotidien SPORT, Arturo Canales et Fernando Solans, les deux agents de Xavi, étaient bel et bien là ainsi que les décideurs d'Al-Sadd, lesquels campent sur leur posture affirmée par communiqué. Malgré une promesse orale formulée par le Cheikh Mohammed Al Thani à Xavi, le club qatari ferme la porte, vexé selon Esporte3, que Joan Laporta ne se déplace pas en personne à Doha pour régler le dossier. Ce que le président du Barça n'a pas prévu de faire.

Plus qu'une décision sportive, le dossier est devenu une affaire de gros sous. Comme le rapporte Mundo Deportivo, Al-Sadd veut que le Barça rachète pour 5 M€ les deux ans de contrat restant à Xavi pour le laisser filer. Du côté des Blaugranas, l'idée se serait de négocier à la baisse cette indemnité. Ce matin, il est prévu que les discussions reprennent. Pour ne pas payer en « cash », le FC Barcelone envisage de régler une partie de l'ardoise au travers d'un match amical du Barça organisé prochainement à Doha. Affaire à suivre donc...

Le Barça veut faire plier Al-Sadd pour Xavi.

Si les discussions se sont étirées tard dans la nuit à Doha sans qu'un accord soit trouvé avec Al-Sadd, le FC Barcelone ne renonce pas à Xavi Hernandez. Désormais, c'est plus une histoire de gros sous que de fierté pour le cheikh Al Thani.