FC Nantes : Kita se prend un coup de pression à cause de Kombouaré
Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
RÉINCORPORATION

FC Nantes : Kita se prend un coup de pression à cause de Kombouaré

Hier, l'entraîneur du FC Nantes, Antoine Kombouaré, a annoncé qu'il restreignait son groupe et envoyait plusieurs joueurs en réserve jusqu'à la fin de la saison. Ce qui a valu à la Maison Jaune un coup de pression du syndicat des joueurs.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les meilleures déclarations de l'année 2020

L'annonce, hier, de la volonté d'Antoine Kombouaré d'envoyer trois joueurs en réserve jusqu'à la fin de la saison a fait l'effet d'une bombe. Le nouvel entraîneur du FC Nantes avait déjà fait savoir en conférence de presse jeudi dernier qu'il trouvait que son effectif était trop large pour bien travailler. Il a mis des actes sur ses mots en envoyant Thomas Basila, Bridge Ndilu et surtout Jean-Kévin Augustin en réserve. Un camouflet pour l'ancien attaquant du PSG, arrivé de Leipzig l'été dernier, et qui court après la forme depuis des mois.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Des joueurs "privés du droit d'exercer leur métier"

Mais cette décision a déjà eu des répercussions ! En effet, le syndicat des joueurs, l'UNFP, a rappelé que la Maison Jaune était en infraction avec les règlements : "Comme au FC Nantes , 32 joueurs ont été - ou sont encore pour 8 d’entre eux - privés du droit d’exercer leur métier depuis le début de la saison. L'UNFP rappelle les clubs au respect de la Charte et demande la réintégration immédiate des joueurs concernés".

Les Canaris sont certes pointés du doigt mais ils ne risquent pas grand-chose. En effet, l'UNFP n'a que très peu de recours pour défendre les droits de ses affiliés, si ce n'est porter l'affaire devant la Ligue. Mais encore faudrait-il prouver que les joueurs en question ont été écartés pour de mauvaises raisons…