ASSE – PSG (0-1) : la lumière est venue de Mbappé, les notes d’un triste choc

ASSE – PSG (0-1) : Kylian Mbappé sort encore grandi de ce match

A l’issue d’un choc pas franchement emballant, le Paris Saint-Germain s’est imposé sur la pelouse de l’AS Saint-Etienne (1-0) sur un coup de génie de Kylian Mbappé. Les notes.

Homme du match : Kylian Mbappé (7)

Note du match : 09/20

ASSE

Ruffier (6) : A la parade devant Mbappé (19e) et Draxler (55e), le Bayonnais aurait pu être l’homme du match. Il a finalement été trompé, après une mauvaise relance, sur un éclair de génie du jeune Champion du Monde.

Debuchy (5,5) : titularisé axial droit en l’absence de Neven Subotic malade, l’ancien Gunner s’est plutôt bien adapté à son rôle de composition. Preuve que le foot est parfois cruel, c’est sur une erreur d’alignement de sa part que les Verts ont concédé le but de Mbappé. Remplacé par Diony (80e), qu’on n’a pas vu.

Perrin (5,5) : décalé d’axial droit au coeur de la défense, le capitaine stéphanois a réalisé un gros match défensivement. Rarement pris à défaut jusqu’au but de Mbappé (74e).

Kolodziejczak (5) : s’il a failli donner un cadeau à Paris en première période (19e), Kolo est monté en régime au fil du match. Un peu en dessous de ses deux partenaires de l’axe.

Monnet-Paquet (6) : le Berjallien était d’assez loin le joueur le plus entreprenant de l’ASSE sur le pré. “KMP” a beaucoup percuté et tenté sa chance. Souvent sans danger mais on soulignera les intentions. Sorti blessé et remplacé par Nordin (87e).

Aït-Bennasser (5) : Auteur d’une solide première période, le joueur prêté par l’AS Monaco a décliné au fil des minutes. A fini latéral droit dans une défense à quatre.

M’Vila (5) : match moyen de la machine à laver stéphanoise. S’il a récupéré quelques ballons hauts, M’Vila a aussi eu du déchet.

G.Silva (5) : le Brésilien aurait pu être le héros stéphanois s’il avait conclu sur le bon centre d’Hamouma (62e). Quasiment la seule fois du match où l’ancien de l’Udinese s’est mis en évidence. Derrière, il s’est contenté de défendre face à Alves puis Dagba.

Hamouma (4,5) : stéphanois le plus volontaire offensivement, le natif de Lure n’est toutefois jamais parvenu à faire de réelles différences jusqu’à son remplacement par Beric (70e). Le Slovène a attendu dans la surface un ballon qui ne lui est jamais venu…

Khazri (4) : attendu comme le “Monsieur plus” sur ce genre de match, le Tunisien a paru passablement agacé. Bien surveillé, il n’a pas eu de fenêtre de tir. Soirée frustrante.

Cabella (4) : le milieu offensif stéphanois a une nouvelle fois beaucoup tricoté au détriment de l’efficacité. Jamais dans le sens du jeu.

PSG

Areola (5) : de retour dans les buts ce dimanche dans le Chaudron, le Champion du Monde s’est quasiment retrouvé au chômage technique.

Marquinhos (6) : considéré par Thomas Tuchel comme l’un des meilleurs milieux de terrain du Monde, le Brésilien a fait son retour à droite d’une défense à trois face à Sainté. Une nouvelle prestation très propre, sans fausse note.

T.Silva (6) : “O Monstro” n’a pas eu à forcer son talent pour museler Wahbi Khazri. Le capitaine du PSG a passé une soirée tranquille, répondant présent sur l’une des rares accélérations stéphanoises à l’heure de jeu.

Kehrer (6) : baladé de gauche à droite dans la défense à trois franciliennes, le jeune Allemand répond toujours présent. Bien aidé il est vrai par le manque de percussion ligérien.

D.Alves (6) : très (trop ?) utilisé en ce début d’année 2019, l’ancien Barcelonais n’a plus ses jambes de 20 ans pour porter le danger sur un côté. Cela s’est vu. Il a fini le match dans l’axe en remplacement de Bernat et il a été bien meilleur. Passeur décisif d’une sublime pichenette par dessus la défense.

Paredes (5) : arrivé cet hiver du Zenith pour soulager les travailleurs du milieu de terrain, l’Argentin a fait ce pourquoi il a été recruté. Sans esbroufe, ni génie.

Bernat (4) : aligné dans l’entrejeu, l’Espagnol a eu du mal à trouver ses marques. Souvent en retard dans ses interventions, l’ancien du Bayern Munich aurait pu être exclu pour une intervention en retard sur Kolodziejczak alors qu’il avait déjà un carton jaune. Remplacé par Dagba (60e), qui gène bien Gabriel Silva pour empêcher le but (61e).

Diaby (5) : le feu follet parisien a lui aussi fait l’objet des ajustements tactiques de Tuchel, se retrouvant aligné piston gauche. Concentré, il a fait le boulot défensivement. Au détriment de son apport offensif ?

Draxler (4,5) : si l’ancien joueur de Schalke a eu quelques rares éclairs de génie, il a quand même été en dedans par rapport à ses dernières prestations, manquant une . Remplacé par Kurzawa (69e).

Mbappé (7) : bien surveillé par la défense stéphanoise, le meilleur buteur de Ligue 1 n’a pas eu beaucoup de situations mais il a été déterminant. Si Stéphane Ruffier l’a privé de l’ouverture du score lors du premier acte (19e), le gardien des Verts n’a rien pu faire sur sa sublime reprise de volée (74e).

Di Maria (5,5) : tentant de combiner en pointe avec Mbappé, “Fideo” n’a que rarement su trouver son comparse. Il est néanmoins présent dans l’action qui a amené l’ouverture du score. Remplacé par Kimpembe (85e).

Conclusion : Dans un match loin d’être enthousiasmant, le PSG a fait respecter la hiérarchie dans le Chaudron face à des Stéphanois beaucoup trop timorés pour espérer mieux.

Alexandre CORBOZ, à Geoffroy-Guichard.