Discipline : huis clos levé au Vélodrome, 3 matches pour Kalu (Girondins), 1 pour Hamouma (ASSE)

Girondins – Stade Rennais (1-1) : un taulier du vestiaire valide déjà la méthode Paulo Sousa

Bonne nouvelle pour l’OM, le huis clos du stade Vélodrome a été levé par la commission de discipline, ce qui fait que le match de samedi contre Amiens pourra se jouer devant les supporters.

L’horrible match disputé devant des gradins vides contre les Girondins de Bordeaux (1-0) il y a deux mardis n’aura pas de suite. Du moins, pas pour l’instant. La commission de discipline a en effet décidé de lever le huis clos qu’elle avait ordonné pour le stade Vélodrome après les incidents d’OM-Lille il y a quinze jours.

Parmi les sanctions prononcées ce soir, citons les trois matches prononcés contre le Bordelais Samuel Kalu, justement expulsé au Vélodrome pour un tacle dangereux sur Lucas Ocampos, et le match de suspension écopé par Romain Hamouma, qui a vu rouge à Rennes (0-3) dimanche dernier en fin de partie.

Quatre matchs de suspension dont un avec sursis
Jemerson (AS Monaco)

Trois matchs de suspension
Samuel Kalu (Girondins de Bordeaux)

Un match ferme
Romain Hamouma (AS Saint-Etienne)

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Ligue 1 Conforama, Coupe de la Ligue BKT, Coupe de France) ou par révocation du sursis. La sanction prend effet à partir du mardi 19 février 2019 à 0h00
Wesley Lautoa (Dijon FCO), Didier Ndong (EA Guingamp), Andrei Girotto (FC Nantes), Dante (OGC Nice), Thiago Silva (Paris Saint-Germain), Stefan Mitrovic (RC Strasbourg Alsace)

24e journée : Montpellier HSC – AS Monaco du 10 février 2019
Comportement de M. Leonardo Jardim, entraineur de l’AS Monaco

Un match de suspension avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles. La sanction prend effet le mardi 19 février 2019 à 0h00.

—————

23ème journée : Nîmes Olympique – Montpellier HSC du 3 février 2019
Comportement des supporters du Nîmes Olympique : usage d’engins pyrotechniques

Usage d’engins pyrotechniques : 18 000€ d’amende pour le Nîmes Olympique

23ème journée : Stade de Reims – Olympique de Marseille du 2 février 2019
Comportement des supporters de l’Olympique de Marseille : usage d’engins pyrotechniques et déploiement d’une banderole

Usage d’engins pyrotechniques et déploiement d’une banderole : 15 000€ d’amende et fermeture de l’espace visiteur pour les rencontres de l’Olympique de Marseille disputées à l’extérieur pour deux matchs avec sursis.

22ème journée : Olympique de Marseille – LOSC du 25 janvier 2019
Comportement des supporters de l’Olympique de Marseille : usage d’engins pyrotechniques, jets d’objets, envahissement de terrain

Réunie le 28 janvier 2019, la Commission avait décidé de placer le dossier en instruction et pendant la durée de celle-ci, à titre conservatoire, de prononcer un huis clos total de l’Orange Vélodrome.
Après audition des représentants de l’Olympique de Marseille et lecture du rapport de l’instructeur, la Commission décide de lever la mesure conservatoire, de prononcer un match à huis clos total, précision faite que ce huis clos a déjà été purgé dans le cadre de la mesure conservatoire.

22ème journée : Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain du 3 février 2019
Comportement des supporters de l’Olympique Lyonnais : usage d’engins pyrotechniques et jets d’objets

Usage d’engin pyrotechnique : 3 000€ d’amende pour l’Olympique Lyonnais
Comportement des supporters du Paris Saint-Germain : usage d’engin pyrotechnique

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.

21ème journée : Nîmes Olympique – Toulouse FC du 19 janvier 2019
Comportement des supporters du Toulouse FC : usage d’engins pyrotechniques

Compte tenu des mesures tangibles prises par le club, la Commission de Discipline classe le dossier.