Fransergio (Bordeaux)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
MELTING-CLUBS

Nice a un problème avant Nantes, un Bordelais a craqué, un ex Rennais sur le banc du MHSC ?

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie – moins médiatique – du championnat de France.

Zapping But! Football Club Top 10 : les contrats de sponsoring maillots les plus lucratifs

OGC Nice : les Aiglons encaissent trop de buts

L’OGC Nice, qui accueille le FC Nantes dimanche à l’Allianz Riviera pour le compte de la 12e journée de Ligue 1 (17h05), a un gros problème depuis le début de la saison. Selon Opta, le Gym a encaissé au moins un but lors de 10 de ses 11 matches de Ligue 1 cette saison. Soit autant qu’au cours des 20 premières rencontres de championnat dirigées par Lucien Favre lors de son précédent mandat sur le banc du Gym en 2016/2017. Les Canaris devraient donc avoir matière à faire trembler les filets...

Montpellier HSC : Pitau avant Lamouchi ?

Laurent Nicollin a justifié la mise à pied d’Olivier Dall'Oglio, remplacé par son adjoint Romain Pitau, qui officiera au moins jusqu'à la trêve. « Je vous annonce la mise à pied d'Olivier Dall'Oglio et Romain Pitau va prendre sa succession. Je fixe Reims (soit quatre matches), mais si ça se passe bien, il n'y a pas de raisons de ne pas continuer. Mais on fait par étapes », a déclaré le président du Montpellier HSC en conférence de presse. Bien renseigné sur le MHSC, Mohamed Toubache-Ter mise sur Sabri Lamouchi pour ensuite prendre le relais : « Sabri Lamouchi a largement ma préférence ! C’est un coach très apprécié du board montpelliérain. De nombreux coachs aimeraient coacher Montpellier… »

Clermont : Schaefer dévoile la stratégie Mercato

Peu disert dans les médias, le président de Clermont Ahmet Schaefer a dévoilé les coulisses du mercato estival en dépensant seulement 2,3 M€ pour recruter Mateusz Wieteska (Legia Varsovie), Komnen Andric (Dinamo Zagreb), Jérémie Bela (Birmingham), Maxime Gonalons (Grenade), Neto Borges (Genk), Mory Diaw (Lausanne), Maximiliano Caufriez (Spartak Moscou) et Mehdi Zeffane (Libre). « Notre fonctionnement est un peu à part avec nos deux clubs, Clermont et Lustenau en Autriche comme plate-forme de développement pour la progression des joueurs, a-t-il expliqué à l’AFP. L’idée reste d'avoir un troisième engagement sur lequel nous travaillons. Nous n'avons pas de directeur général ou de directeur sportif. Nous avons des scouts internationaux qui travaillent et des recruteurs locaux pour nos deux clubs. Nous allons aussi chercher des jeunes en région parisienne ou lyonnaise. Nous avons également notre centre de formation car nous voulons aussi développer des joueurs qui sortent de l'académie. Les ambitions vont rester identiques même si certains estiment que l'on peut viser plus haut que le maintien. »

RC Strasbourg : Stéphan tient un record négatif

Le RC Strasbourg ne va pas fort. Révélation de la saison dernière, le club alsacien peint à décoller depuis le mois d’août et traîne dans les bas-fonds du classement de Ligue 1 avec une inquiétante 17e place. Les statistiques ne plaident pas en sa faveur. Selon Stats Foot, le RCSA (3 nuls, 3 défaites) n’a gagné aucun de ses six premiers matches au stade de la Meinau pour la première fois depuis l’exercice 2005-2006. Dimanche, le RC Strasbourg ira défier le Toulouse FC au Stadium (15h).

Girondins de Bordeaux : Fransergio a craqué à Bastia

Après le match nul enregistré par les Girondins de Bordeaux à Bastia, hier en clôture de la 12e journée de L1 (1-1), le FCGB se retrouve dans la tourmente. Fransergio s’est en effet signalé par un doigt d’honneur au public corse, ce qui est don de mettre le feu aux poudres avec l’intervention des stadiers ! « Combien de mes joueurs sont déjà venus ici ? Seulement deux, a souligné David Guion lorsqu’il lui a été demandé si ses joueurs avaient été gagnés par la tension. C’est aussi un apprentissage pour eux. Il faut que ce genre de matches leur permette de grandir. » Le retour de bâton est intervenu dans les arrêts de jeu lorsque Kevin Van den Kerkhof a remis les deux équipes à égalité d’un superbe coup franc (90e+4) : des gestes obscènes à l’attention du banc bordelais ont fusé avec l’intervention, une nouvelle fois, des stewards pour repousser les quelques supporters qui tentaient de pénétrer sur le terrain. Ambiance...

Pour résumer

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie – moins médiatique – du championnat de France.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.