Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
SUPPORTERS

OM, OGC Nice : privés de Lens, les Ultras niçois appellent à se rendre au Vélodrome !

Agacé de n'avoir été autorisé à se rendre à Lens, les supporters de l'OGC Nice veulent dénoncer la bêtise des sanctions prises à leur encontre... En se rendant à Marseille dans dix jours.

Zapping But! Football Club Nantes : Newcastle, Marseille, Moses Simon a la cote !

Interdits de déplacement au Vélodrome avant la trêve pour le bouillant OM – OGC Nice, les Ultras niçois de la Populaire Sud envisagent de réparer l'anomalie le 10 avril prochain. En effet, agacés d'avoir vu la Préfecture du Nord-Pas-Calais leur refuser le déplacement à Lens lors de la 31e journée de Ligue 1, les plus fervents supporters du Gym ont répondu de manière cinglante.

Ironisant sur des interdictions de déplacements qu'ils jugent sans fondements et sans queues ni têtes, la Populaire Sud s'est fendu d'un communiqué de trois pages pour annoncer que plutôt que de forcer le passage pour aller à Bollaert, ils se rendront … à Marseille.

Des soucis à venir à OM - MHSC

« Ne pouvant ni suivre notre équipe, ni circuler où nous le voulons (car certaines parties de notre pays nous sont interdites) nous avons décidé de nous déplacer aléatoirement. Nous commencerons par aller à Marseille pour la rencontre contre Montpellier. Nous appelons tous les supporters niçois à se rendre par n'importe quel moyen qu'il soit à Marseille et montrer à toutes ces têtes bien pensantes que nous ne sommes pas que des supporters mais bel et bien des citoyens français avec les mêmes droits que tout le monde », peut-on lire.

Un déplacement qui, s'il se confirme, risque de créer un grave problème de sécurité au Vélodrome tant la rivalité entre Niçois et Marseillais est devenue forte cette année après l'affaire de la bouteille sur Dimitri Payet...

La Populaire Sud en déplacement à Marseille ?

Agacé de n'avoir été autorisé à se rendre à Lens, les supporters de l'OGC Nice veulent dénoncer la bêtise des sanctions prises à leur encontre... En se rendant à Marseille dans dix jours. Une décision folle et dangereuse...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.