Nasser Al-Khelaïfi et Florentino PerezCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
TACLE

PSG : en plus du Barça, Al-Khelaïfi s'est aussi payé Perez et le Real Madrid

En qualité de président de l'ECA et du PSG, Nasser al-Khelaïfi ne s'est pas privé pour tacler les géants espagnols. Si le FC Barcelone a pris cher pour ses manœuvres économiques, le Real Madrid a également essuyé les foudres du Qatari.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des valeurs marchandes des Parisiens

A l'occasion de l'Assemblée générale de l'ECA vendredi en Turquie, Nasser al-Khelaïfi était en grande forme. Le président du PSG, qui occupe également la tête de l'Association des Clubs Européens, a notamment tancé le FC Barcelone pour « ses accords financiers magiques » négociées à court termes et qui hypothèquent le long terme.

Mais le Qatari ne s'est pas arrêté en si bon chemin ! Lancé sur le projet de Superligue toujours porté par le Barça, la Juve et surtout le Real Madrid, « NAK » n'a pas manqué de tacler directement Florentino Perez, le chef de projet d'une ligue alternative.

Al-Khelaïfi tacle encore le projet Superligue

Sans le nommer, Al-Khelaïfi a fait quelques allusions assez clair à celui qui avait tenté de lui chiper Kylian Mbappé cet été : « A l'ECA, nous continuons à travailler sans eux. Vous savez, s'ils veulent revenir, ils sont bien sûr les bienvenus. Ce qui est étrange, c'est qu'ils célèbrent également la victoire dans notre compétition de clubs de l'UEFA, qui est probablement la meilleure compétition de clubs du Monde. Il est donc étrange que vous alliez à l'encontre de toutes les compétitions de clubs fantastiques existantes et que vous participiez, célébriez et profitiez des trophées qui sont financés par des gens honnêtes. Ce sont des choses, vous savez, sur lesquelles nous n'allons pas perdre notre temps. Nous allons de l'avant ».

Al-Khelaïfi s'est aussi payé le Real Madrid

En qualité de président de l'ECA et du PSG, Nasser al-Khelaïfi ne s'est pas privé pour tacler les géants espagnols. Si le FC Barcelone a pris cher pour ses manœuvres économiques, le Real Madrid a également essuyé les foudres du Qatari.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.