Randal Kolo Muani
Randal Kolo MuaniCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFIDENCES

FC Nantes - Mercato : les Canaris, Francfort, les Bleus... Randal Kolo Muani en dit plus

L'ancien attaquant du FC Nantes, qui vient d'intégrer l'équipe de France, s'est confié à Goal. Morceaux choisis...

Zapping But! Football Club FC Nantes - INFO BUT! un international nigérian dans le viseur

Sur son prêt à Boulogne-sur Mer

« Ce prêt, ça a été un déclic. En début de saison, j'ai pris deux cartons rouges. Ça m'a mis un coup derrière la tête. Je restais chez moi, je ne faisais rien. C'est ma famille qui m'a beaucoup aidé et leur soutien a été précieux dans cette période. Après ça, j'ai fait beaucoup d'entraînements individuels, de vidéos. J'ai beaucoup travaillé sur moi-même. Je suis plus professionnel, on peut le dire depuis mon passage à Boulogne. Je fais attention à des détails sur la manière dont je vais manger, dont je vais dormir, dont je vais récupérer. »

 

Sur son départ de Nantes pour Francfort

« Pour moi, il était important de trouver une suite logique après Nantes pour continuer à progresser et aller le plus haut possible. J'ai un style un peu particulier dans l'équipe. Je suis un joueur qui prend beaucoup la profondeur et c'est un profil qui manquait à Francfort. J'ai aussi une bonne entente avec mes deux collègues derrière moi qui ont plus le ballon et qui arrivent plus à me trouver, à me lancer, à combiner avec moi. J'ai un profil atypique dans l'effectif de Francfort. En regardant les autres Français, j'ai vu qu'ils étaient performant là-bas et avec certains on a des qualités similaires donc ça m'a aussi titillé. J'en avais aussi discuté avec Jean-Kévin Augustin qui m'a décrit un championnat avec beaucoup d'espaces et de l'intensité. J'ai aussi compris que c'est un championnat qui correspondait à mes caractéristiques et que je pouvais me plaire là-bas. »

 

Sur l'équipe de France

« J'imaginais plus pour la saison prochaine. Je me voyais continuer à performer dans mon club et à gravir les échelons. Je ne pensais pas être appelé tout de suite après mon arrivée à Francfort. Déjà tu te dis que tu es international français. La Coupe du monde ? Tu y penses bêtement. C'est comme une sorte de réflexe. « Je me suis dit : « imagine, tu y vas ». Mais je me suis rapidement dit que je devais d'abord faire mes preuves pendant les entraînements, au cours des deux matchs mais aussi continuer à performer à Francfort, après ça sera la décision du sélectionneur. Tant que je sais que j'ai tout fait pour être dans cette liste, je n'aurais aucun regret. »

 

Pour résumer

« Pour moi, il était important de trouver une suite logique après Nantes pour continuer à progresser et aller le plus haut possible, a confié Kolo Muani. J'ai un profil atypique dans l'effectif de Francfort. En regardant les autres Français, j'ai vu qu'ils étaient performant là-bas et avec certains on a des qualités similaires donc ça m'a aussi titillé. J'en avais aussi discuté avec Jean-Kévin Augustin qui m'a décrit un championnat avec beaucoup d'espaces et de l'intensité. »

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.